Coeur perdu

Lors de sa sortie, elle m'avait terriblement intriguée. Surtout ses manches. Tressées. Pas patchworkées, ni matelassées, non, tressées! Whahouh, je m'imaginais déjà en sculteuse de manches!

Pachira - détail manche tressée

Au début, je me suis dit que j'allais juste reprendre l'idée pour l'adapter sur d'autres manches. Je me souvenais avoir vu une construction un peu similaire "la pousse de bambou (takenoko)" dans le premier livre de la série Magic Patterns (que je n'ai pas en ma possession mais qui est disponible dans les inombrables librairies japonaises du quartier japonais Liberdade que j'ai récemment découvert) ce qui me permettrait d'économiser sur le prix d'un patron papier qui mettrait en plus énormément de temps à arriver (à croire que tous mes courriers provenant d'Europe font une petite pause tourisme & plage avant de se décider à arriver jusqu'à chez moi) sans compter les frais de port exorbitants. Bref, je comptais être raisonable sur ce coup là.



     

Mais bon, c'était sans compter le fait que, tresser des manches est au final un poil plus compliqué que tresser la matière capillaire et que bon, en plus, on arrivait au mois de mon anniversaire et rien que ça, cela valait bien un petit auto-cadeau. Donc après de longs mois de patience et de résistance passive, j'ai été faible et j'ai cliqué sur "valider mon panier", tout ça pour que, quelques jours plus tard, ce fameux patron sorte en PDF... A croire que l'univers de la couture n'est pas exempt des ravages de la Loi de Murphy. Mais siiiiii vous connaissez bien cette loi, c'est elle qui régit tous les petits tracas de votre vie de couturière (entre autres) :

quelqu-un t-observe

  • quand il vous manque juste 5 petits cm riquiquis de tissu pour y faire rentrer touts les pièces de votre patron
  • que votre aiguille double casse alors qu'il ne vous reste qu'un ourlet de manche à finir
  • que votre bobine de fil se termine alors qu'il ne vous reste qu'une petite couture de 10cm à faire
  • qu'il vous manque un bouton sur les 10 magnifiques que vous gardiez précieusement pour ce projet délicat. Vous le retrouvez finalement après avoir retourné toute la maison en gromelant pendant 2 heures dans la boîte à bobines "parce qu'il ne fallait pas le perdre"
  • que ce n'est qu'au moment, après une dure semaine de travail intensive, vous pouvez enfin vous asseoir devant votre MAC que l'électricité saute (bon, ça, je crois que ça n'arrive que dans mon pays)
  • qu'il n'y a que quand vous marchez pieds nus sur le sol que toutes les épingles que vous avez desespéremment cherchées après les avoir laissées tomber par terre, sortent soudainement de leur cachette pour vous sauter dessus.

Pachira au parc ibirapuera

Donc, tout ça pour dire qu'une fois en main, j'étais bien décidée à coudre ce nouveau patron! Il s'agit de la robe Pachira de Blousette Rose. De cette marque, j'avais déjà l'un de ces premiers patrons, la veste Browie, pas encore réalisée à ce jour (que celle qui n'a en sa possession que des patrons déjà exécutés, me jette la première pierre), et j'ai été agréablement surprise par l'évolution du packaging : on a un beau produit entre les mains (ce qui ne m'empêchera pas de n'acheter que des PDF à l'avenir!). J'ai vraiment (re)découvert cette créatrice grâce à son livre, et même si j'avais été assez critique à l'égard de la robe Macha, je trouve que son travail porte bien sa marque de fabrique et sort des basiques et des classiques que l'on peut trouver habituellement. En résumé, j'aime!

Blousette Rose - Top Pachira

Je savais déjà que je ne ferai pas une robe, mais un top : pour la simple et bonne raison que je n'avais pas assez de tissu. C'est un jersey non extensible (porte-il vraiment le nom de jersey dans ce cas là? hum... En tout cas si vous vous interrogez sur l'origine de son nom, allez lire ce petit article sur T&N).

Top Pachira de Blousette Robe

Pachira n'est pas un modèle compliqué à réaliser mais il demande de la minutie et de la patience, surtout pour le travail des manches. Il faut bien prendre le temps de tracer les différentes lignes des pinces sur la manches pour avoir un beau travail final. Le montage de la manche fait ensuite l'objet d'un pas à pas clair et pratique. Pour le reste, pas de difficultés particulières : je suis même très fière de la pointe de mon encolure en V que je juge impartialement très réussie, mais le mérite en revient aux explications très détaillées.

DSC08472   Robe Pachira transformée en top

Attention aux mesures : je rentre à l'aise dans le petit 34 alors que normalement mes mensuration correspondent plutôt à un 36-38 (84/68/92). Le modèle est présenté comme une taille basse, alors oui effectivement plus basse que la taille naturelle (qui arrive au-dessus du nombril pour rappel) mais pas aussi basse que présentée sur le mannequin. Je trouve donc mon top un peu court et je l'aurais bien rallongé de 3-4 cm.

Top Pachira - détail dos

Que Murphy m'embête ou pas, la prochaine Pachira sera une robe! 

Fiche technique - Top Pachira - Blousette Rose