"Le bouton ne tient qu'à un fil" [Mia]

20 décembre 2014

[Lekala 4372] le tuto

robe lekala 4372 - le tuto

Nom de code mission : lekala #4372

Objectif : réalisation d'une robe "magnifaiiique" à porter au boulot ou pour les grandes occasions!

fournitures : tissu coton 2 mètres x 150 laize + fermeture invisible 45 cm

Planche à patron : 21 pages pour 14 pièces

Techniques utilisées : montage en fourreau, ourlet fin, fente de jupe et en total exclu : le roulage saucissoné! 

Robe lekala #4372

 

La police Courrier New en introduction, c'était pour vous mettre dans l'ambiance de l'univers lekala et de ses planches à patrons qui sont un veritable plaisir visuel... Si c'est la première fois que vous vous aventurez dans le domaine Lekala, n'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil à mon précédent article pour avoir toutes les informations sur vos mesures et votre stroumpf chauve en chaussettes. La couture de cette robe n'est pas compliquée en soi, mais n'est pas non plus très intuitive. Il y a peut être d'autres moyens plus académiques, conventionnels et techniques que ce que je vais vous présenter, n'hésitez pas à les partager si c'est le cas, mais celui-ci a plutôt bien marché pour moi en tout cas! 

Avant de commencer

Sauf si vous avez coché l'option correspondante (0,40€), les marges de couture, ne sont par défaut pas incluses et doivent être rajoutées selon vos préférences (pour moi : 1 cm et 3 cm pour l'ourlet).

Je vous conseille de renommer chaque pièce en français et de marquer les repères d'assemblage afin de bien les reporter sur votre tissu (perso, je fais des encoches dans les marges de couture).

Exceptés la parmenture devant, le haut milieu devant, le bas milieu devant, la grande basque et la basque gauche qui sont à couper en 1 fois, toutes les autres pièces doivent être coupées en double exemplaire.

La mention "straight of grain" signifie sens du droit-fil. Positionner vos pièces sur le tissu pour que la flèche soit toujours parallèle à votre laize. 

Modification : Si vous voulez être plus à l'aise pour marcher et vous asseoir, je vous conseille d'ajouter une fente de jupe. Rien de plus simple : Rajouter un rectangle de 12cm hauteur x 3cm largeur sur le bas gauche de votre pièce Dos Bas Milieu.

plan de coupe

 

Montage du haut

Commencer par assembler ensemble les pièces du dos milieu (1) puis coudre les côtés dos de chaque côté en respectant les repères (2). Assembler la parmenture dos par une couture centrale et faire un petit ourlet. La coudre endroit contre endroit au dos assemblée par une couture aux emmanchures et au col (3). Attention : laisser 2,5 cm de marge de couture aux épaules! Ne pas retourner le dos et le laisser tel quel. Crantez les marges de couture jusqu'au repère des 2,5 cm.

Lekala - montage du dos haut

 

Sur la pièce côté devant, on note trois repères (Fig. a)  : la déco triangle va venir s'encastrer entre les deux extérieurs et le milieu devant viendra jusqu'au repère milieu. Préparer la déco triangle : plier endroit contre endroit (4). Faire une couture sur le côté supérieur. cranter les coins, retourner sur l'endroit et bien repasser (5).

montage haut devant - part 1

Faire un petit ourlet sur le bas de la parmeture devant. Coudre la parmenture avant sur le milieu devant par le col (6). Crantez et retourner (je ne précise pas à chaque fois ni de repasser ni de surfiler les marges de coutures, mais on est d'accord que pour des finitions au top, ces étapes sont nécessaires). Poser le triangle entre les repères de la pièce côté endroit contre endroit et surfiler (7). Poser la pièce milieu sur la pièce côté en respectant le repère et surfiler (8). Poser la parmenture côté (après y avoir fait un petit ourlet sur le bas) et coudre en laissant 2,5 cm de marge de couture au col. Vous avez assemblé ensemble le côté, le triangle, le milieu et la parmenture côté (9). 

montage haut - part 2

Ouvrir les pièces (10). Rouler en saucisson la pièce milieu (11). Appliquer de nouveau la parmenture sur la pièce côté et coudre l'emmanchure (12). Laisser 2,5 cm de marge de couture au col! Cranter les marges de couture jusqu'au repère des 2,5 cm et retourner. Répéter les mêmes étapes pour le côté inverse en sachant que la partie "roulage saucissoné comprendra les pièces milieu et tout le côté opposé. Retourner. Voilà votre haut devant (13).

montage haut - part 3

On va assembler le dos et le devant par les épaules (14) avec la technique du montage en fourreau ou à la cuillère en bois (pour les fans de Madame Bubu).

Technique : tuto montage en fourreau

montage du haut - fin

Une fois les épaules assemblées et les pièces retournées, vous pouvez assembler coudre le côté droit endroit sur endroit. Laisser le côté gauche libre pour y mettre la fermeture invisible.

Montage du bas et de la basque 

Assembler endroit contre endroit votre pièce Dos Bas Milieu par la couture centrale jusq'à votre repère de fente de jupe (si vous voulez ajouter cette modification).  Assembler de chque côté en respectant le repère les pièces Dos Bas Côté. Continuezà coudre vos pièces par la droite (la gauche étant gardée libre pour la pose du zip invisible) : assembler le côté bas devant, le devant milieu et le dernier côté devant en respectant à chaque fois les différents repères (15).

Basque : Coudre un ourlet fin sur la grande basque et la basque devant gauche (Cf technique). Sur la grande basque, les repères représentent de gauche à droite : milieu dos et côté droit (Fig. b). Assemblez endroit contre endroit la grande basque sur le repère milieu devant gauche (quand vous regardez votre pièce) par une couture en laissant 1 cm de marge de couture (16). Retourner sur l'endroit et bâtir à la ceinture en respectant les repères (pour ma part, j'avais un léger décalage au niveau des repères, mais ma pièce coincidait parfaitement avec le côté final gauche...). Faire de même pour la petite basque gauche.

Technique : tuto ourlet fin

lekala - montage bas

Assemblage final et finitions.

Assembler le haut et le bas endroit contre endroit en vérifiant que vos coutures soient bien alignées ensemble. Coudre la fermeture invisible sur la gauche. Pour ma part, je suis la technique de Madame Bubu et ne commence à coudre la fermeture qu'à deux centimètres de l'emmanchure : c'est plus agréable à porter, elle ne s'ouvre pas et cela permet de cacher les "restes" de fermetures. Bref, c'est pratique quoi. Faites attention à respecter l'alignement du bas de votre basque! Finir de coudre vos côtés.

Modifications : Au contraire de ce que peut annoncer le dessin technique, la jupe n'est pas en forme tulipe mais droite... j'ai essayer de retrouver cet effet en reprenant 2cm de chaque côté (soit -8cm au total). A voir si vous voulez faire pareil!

Coudre la fente de jupe.

Technique : Tuto fente de jupe à terminer par une couture d'angle (hum j'ai pas réussi à trouver mieux sur la toile... pour celles qui ont "Un été couture" de RDC ou le livre des techniques Burda, tout est bien expliqué à l'intérieur) et tuto couture abeille

Coudre votre ourlet en mode normal, invisible, ou à la main!

Et voilà, il n'y a plus qu'à porter (et crâner avec)! N'hésitez pas à me faire part de vos remarques sur ce tuto s'il y a des choses peu claires (ou fausses!!!) et bonne couture!

mon sac accordé à ma nouvelle robe   Look lekala


[Lekala] Grand test pour grand jour

Il y a quelques mois de cela, l'adaptation française de The Great sewing Bee a envahi les écrans de télévision. Lors de la finale, j'ai complètement flashé sur la robe magnifique du styliste Roland Mouret que j'ai retrouvé par la suite sous toutes les coutures sur le blog de Pimsy coud des trucs.

Robe Roland Mouret

source : www.pimsycouddestrucs.com

Je n'avais pas le temps cette fois-ci de tenter de la copier (mais ce qui ne veut pas dire que je ne relèverai pas le défi un jour...), donc j'ai plutôt sélectionné quatre patrons déjà existants qui s'en rapprochaient plus ou moins dans la forme ou leur matière :

Robes cérémonie

 Robe tulipe 109 Burda 05/2014 (11/2014 au Brésil) téléchargeable ici - Georgia dress de By Hand London -

Robe Lekala n°4372 - Violet dress de bluegingerdoll

Après une rapide prise d'avis sur IG, la robe Lekala l'a emporté haut la main! Cela faisait quelques temps que je songeais à tester cette marque de patrons sur-mesure à des prix battant toute concurrence : moins de 2€ le patron en PDF à vos propres mesures! Pour autant, je n'étais pas forcément rassurée par les explications plus que succintes et la qualité du patronnage. Avant toutes choses, j'ai relu l'article de T&N sur le sujet et pris toutes les informations possibles dans une discussion sur le forum T&N. Ces informations n'étaient pas de trop lorsque je me suis trouvée face à la difficulté de remplir mes mesures qui sortent un peu de l'ordinaire : quelle est la différence entre bassin et hanches complètes (certains en ont-elles des incomplètes?) par exemple? J'ai été complètement déroutée, comme nombre de celles qui se sont déjà essayé à cette marque, par la section "ajustements" et me suis demandée avec toutes ces questions qui étaient pour moi sans réponses (la distance cou-épaule est-elle chez vous : normal? réduite? plus grande? euh....) si je n'étais pas difforme et que je ne m'en serais encore jamais aperçue...

Questions bizarres

 J'opte pour la réponse alternative : "Mais j'en sais rien, laissez moi tranquiiiiiille!!!"

Heureusement cette page-ci m'a un peu plus éclairée sur la signification de ces différents ajustements (même si au final j'ai tout laissé en "normal"). Je cherchais également ma reproduction en "stroumpf chauve bleu à chaussettes" (pour reprendre l'expression de Clem L'oiseau dans l'Article T&N) pour voir si ma silhouette virtuelle tenait la route mais à priori il fallait déjà avoir passé une commande grrrr... Dans ce cas, il faut alors cliquer sur "view" et cliquer à nouveau sur "view 3D". 

Bon à savoir : le site propose deux modèles tests et gratuits pour vraiment avoir nos mesures correctes et complètes : cette robe-ci et cette jupe-là (on s'accordera toutes pour dire que ce ne sont pas les modèles qui nous permettront de descendre les marches du Festival de Cannes de par leur stupéfiante originalité, hein, mais en même temps, quelles sont les chances qu'on nous le demande?!). Donc, lorsque vous commencez à coudre du Lekala, ne vous emballez pas à acheter 10 modèles d'un coup (même s'ils sont vraiment pas chers!!), choississez-en un, prenez le temps de valider votre stroumpf, de faire une toile et de noter toutes vos mesures précises et vos ajustements nécessaires avant de commander les autres modèles qui vous plaisent et qui seront donc en principe complètement adaptés à votre morphologie.

Ce que évidemment je n'ai pas fait! Pressée par le temps, cette robe servirait donc de crash test en croisant les doigts que tout tombe pile poil! Une précaution s'imposait tout de même afin de valider le patron et la toile était donc de rigueur afin de m'éviter de gâcher mon beau tissu... et de me retrouver sans plan B!

lekala 4372 - robe test

_DSC7605

Cette toile n'est pas trop mal réussie (et est même portable! même si je doute qu'avec la piètre qualité du tissu elle dure longtemps... mais bon, c'est le principe d'une toile!) et permet de noter les modifications nécessaires à effectuer pour "la vraie de vrai" :

- La jupe est trop large : j'ai repris 2 cm de chaque côté

- Contrairement à ce qu'annonce le dessin technique, la jupe n'est pas en forme tulipe (on note une trèèèèès légère courbe sur les pièces du patron, mais vraiment pas suffisante pour arriver à cet effet), mais droite : j'ai repris 4 cm de chaque côté en bas pour essayer de retrouver cet effet.

- Qui dit jupe ajustée dit... fente de jupe! Hé oui pour arriver à marcher à peu près normalement et ne pas lancer une opération escargot sur les trottoirs de Sao Paulo (y'a déjà assez d'embouteillages comme ça!)! Ce que le modèle de base ne prévoit pas du tout... Qu'importe! J'ai donc rajouté un rectangle de 12cm x 3cm sur le bas de ma pièce dos milieu (sur la couture centrale).

poupoupidou - lekala

 Voilà donc ma petite robette finale, LA vraie de vrai! Malgré ce que préconisait Lekala, à savoir un tissu plutôt élastique type élasthanne, je me suis entêtée à coudre le patron dans un superbe coton "national" acheté dans mon magasin préféré à Bras (d'ailleurs le patron connaît mon prénom et j'ai même le droit d'aller fouiner dans l'arrière boutique!).

Avec les petites modifications effectuées, la jupe me plaît mieux ainsi même si le rendu final, n'est décidément pas conforme au dessin-technique de base. Par contre je suis un peu déçue de la taille que je trouve large au final. Du coup, est-ce qu'ils ont prévu des marges d'aisance très larges, plus que la normale? Ca m'embête de plus en plus de ne pas avoir, en plus du tableau des tailles (inexistant ici, hein, vu que vous donnez vos propres mesures), un tableau avec les mesures du vêtement fini, qui donne pas mal d'informations essentielles lorsqu'on souhaite le vêtement plus ou moins ajusté. Mais bon, j'ai quand même porté ma robe avec plaisir et fierté!

Lekala et petits oiseaux

 Alors certes, les patrons Lekala ne sont vraiment pas cher... Et du coup, pour le prix, on ne peut pas vraiement exiger la qualité que l'on peut trouver chez les designers de patron indépendants. Déjà, la planche à patron ressemble à un plan d'avion (police "courrier new" pour vous donner une petite idée sympa de la chose) mais a au moins l'avantage d'être économe en papier (on est loin de l'appêtit papiervore de Colette par exemple) : 21 pages pour 14 pièces. Les instructions de montage sont plus que succintes. Imaginez du langage Burda en anglais? Voilà ce qui m'amène à dire inexistantes! Pour autant même s'il n'est pas intuitif, le montage des différentes pièces n'est pas si compliqué en soi. Il demande tout de même des solides connaissances en couture ou du moins de l'expérience dans la couture de différents modèles pour se créer sa stratégie de montage. C'est la première fois que je cousais comme ça, un peu à l'aveugle, en craignant que, comme pour un meuble ikea, qu'il ne me reste une pièce à la fin dont je ne saurais que faire... La toile a donc été priomordiale car me tromper aurait eu peu d'impact, et j'étais donc assez sereine. 

lekala 4372 - détail décolleté

Le détail que j'adore sur ce modèle, est le décolleté : lorsqu'on a une petite poitrine comme moi, cela permet de détourner l'attention sur des détails plus structurés et qui donnent vraiment le cachet à la robe. J'étais eu début surprise de noter l'absence totale de pinces pour me rendre compte que c'était un modèle taillé avec des découpes princesses. Et franchement j'adore. Je veux me coudre pleiiiiiin de robes à découpes princesse!!

lekala 4372 -vue basque devant

Lekala 4372 - détails

 Je trouve le détail des basques à la taille optimum pour une morphologie en H comme la mienne : elles permettent de créer artificiellement du volume aux hanches et donc de faire apparaître en illusion une taille plus fine (appelez moi magicienne de la couture huhu). L'effet aurait été encore meilleur si ma taille avait été plus ajustée. Ma fermeture éclair est cette fois-ci presque insivisible. En fait, je crois que je ne suis pas aidée par ma machine (c'est sa faute à elle!!) car l'aiguille est un peu décalée sur la droite... J'ai remarqué que quelques needlenautes avaient ce problème aussi mais je ne sais pas vraiment comme le résoudre... Alors pour le moment, je bidouille un peu!

Robe 4372 - vue de devant   robe 4372 - vue de dos

En conclusion, je suis plutôt satisfaite de Lekala qui a un bon rapport qualité/prix. Je ne conseillerai pour autant pas cette marque aux débutantes... Elle ne remplacera pas mes chers patrons indépendants qui me permettent de progresser dans ma technique grâce à leurs pas-à-pas et sew-along, mais est une bonne alternative aux modèles type Madame Bubu : quitte à ne rien comprendre aux explications, autant payer moins cher! Et puis me concernant, c'est la première fois que je trouve autant de modèles réellement bureau-compatibles (bon... à trier entre les extrêmes à l'effet mémère ou pupute) et ça... j'en ai vraiment besoin!

Pour celles qui veulent, et puis parce que ça peut faire une chouette robe de Noel au passage, je publie le tuto dans les jours qui viennent!  

****

Fiche technique / tecnical information / Ficha tecnica

robe lekala 4372

 

fiche technique - robe lekala 4372

15 décembre 2014

[Voyage dans le temps] Midinette des années 70

"Femme des années 80, femme jusqu'au bout des seins, qui ont réussi l'amalgame de l'autorité et du charme... Feeeeeeemme, être une femmmmmmme"

Même si inexplicablement la chanson de Michel ne me quitte pas depuis que j'ai décidé d'écrire cet article, la faute peut être au bar d'en face qui propose irrémédiablement une soirée "night fever spéciale 80's" tous les week-end, le voyage dans le passé se terminera encore un peu plus loin, dans les seventies, et cette fois, la faute en est au Top Foulard du livre Dressing Chic revisite les 70's.

dressing-chic-revisite-les-70-s       Top Foulard - tissu tapisserie à fleurs

Le look des seventies arrive au lendemain de Mai 68 : les moeurs changent et les femmes ont plus envie d'exister par elles-mêmes, le pantalon se démocratise avec le jean (de préférence à pattes d'eph' ou troué), on se déhanche sur les rythmes disco dans les vêtements à paillettes, les hippies affectionnent les fleurs, les couleurs vives et les jupes longues... Je connais mal la mode et les détails de cette période, mais Eyrolles a sorti un livre "La mode des années 70 en images" pour pallier nos manques culturels.

Midinette des seventies

Toujours est-il que c'est cette période que le deuxième opus de Dressing Chic a décidé de revisiter, et que le modèle h, le top Foulard donc, avait éveillé mon intérêt, et ce depuis la couverture du livre. Je ferai peut être des déçues, mais pas de paillettes ni de grosses fleurs cette fois-ci, à peine quelques motifs géométriques bleus et jaunes pour ce petit top simple mais efficace (Cette fille est d'un ennui...). La mention "Simple et élégant, à porter de toute urgence sous un tailleur ou avec un jean" a acceléré la montée de ce projet en priorité n°1 : Viiiiite, qu'attendais-je pour le coudre?? Pas de difficultés particulières pour coudre ce petit top qui s'est réalisé rapidos avec la coopération de Josy Formule 1 (ma MAC chérie adorée pour les non-intimes). Une petite remarque cependant sur les fournitures : avec 33 cm de biais pour chaque emmanchure, je ne serai pas allée bien loin, et il faut prévoir presque le double soit 2 x 57 cm pour ma part!!

_DSC7630   _DSC7631

Pour accompagner cette petite merveille de simplicité et d'élégance (à porter de toute urgence, mais pas tout seul, hein, faut mieux préciser) j'ai nommé la Midinette de Aime comme Marie. C'est un patron qui prenait depuis quelques temps la poussière dans ma bibliothèque. Je l'ai acheté rapidement après sa sortie, enchantée par toutes les belles créations des unes et des autres sur la toile et très fortement influencée par Margaux qui dit la décrit comme "la parfaite jupette à la coupe affûtée qui vous met en valeur et qui va avec tout" (je suis faible). Mais voilà, en même temps, je boudais les jupes... et ce n'est qu'avec ma décision de libérer mes gambettes et donc de réhabiliter le jupe dans mon armoire, que la Midinette est revenue sur le dessus de la pile (la pile de projets à réaliser j'entends. Je pourrais l'appeler la Tour de Pise cette pile, car elle est tellement haute, qu'elle penche et oscille dangereusement, me forçant ainsi à coudre avec assiduité afin d'éviter une catastrophe historique et archéologique, d'un écroulement de tous ces patrons qui prennent la poussière...).

Look midinette + top foulard

Je trouve cette jupette presque parfaite. Seulement presque, parce que :

-  le système d'un S correspondant à un 36/38 est un peu bizarre à mon avis. Je penchais plutôt vers les mesures "batârdes du 38 soit vraiment pile entre le S et le M. Du coup je suis quand même restée sur le S. Résultat : cette jupe me va très bien (n'est ce pas?) mais est un poil trop serrée à la taille et, ce n'est qu'un détail certes, mais détail hyper ridicule et surtout pas très pratique : je n'arrive à l'enfiler que par la tête. Ahem, oui, voilà, j'enfile ma jupe comme une robe, c'est un nouveau concept. La prochaine, je la réalise en M... en espérant qu'elle ne soit pas trop grande...

- La longueur, vous en pensez quoi? Car comme d'hab, je n'ai pas vraiment rallongé le bas pour ma stature 1m73 (alors que le patron est prévu pour 1m65...) et j'ai triché en finissant l'ourlet au biais pour gagner de la longueur. Elle n'est pas indécente, mais aurait été peut être encore mieux avec quelques centimètres en plus! En même temps, lorsque je regarde la plupart des réalisations, elles semblent toutes assez courtes...

- Le tissu utilisé est du pur lin qui me restait de ma cape de Fantomette. J'adore la couleur mais c'est un calvaire pour le repassage. J'ai beau passé et re-passé le fer à puissance maximum, j'ai l'impression que l'essence même de ce tissu est de promouvoir l'effet chiffoné et de se rebeler contre la dictature du lisse. C'est la mission de sa vie. En même temps c'est du lin, hein, les chats ne font pas des chiens, et le lin fait des plis. Point.

Jupe Midinette - détails

Encore deux pièces réalisées en out de ma collection Brazilian Sping dont le bilan quasiment hors sujet a été fait il y a quelques jours... Mais, d'un autre côté, je pense que le label "bureau-compatible" peut y être apposé avec succès, ça compense largement!

_DSC7619

*******

Fiche technique / tecnical informations / Ficha tecnica

Top Foulard - Dressing chic 70

 

fiche technique - Top H dressing Chic 70

Aime comme Marie - Midinette à poches

Fiche technique - Aime comme Midinette

13 décembre 2014

[Bilan TWP] Brazilian Spring Collection

Fin Novembre étant passé depuis quelques jours déjà (me rappelle mon calendrier de l'avent qui avance à grand pas vers Noël), il est temps de faire un petit bilan de ma mini-collection Brazilian Spring que j'avais donc prévue de me coudre ces trois derniers mois.

Déjà sur les 12 projets prévus, je n'en ai réellement cousu que 4 : la jupe Perle de Nacre, la Robe V-neck Cap Sleeve de SALME, le Pleated tee-shirt de SALME (non bloggé à ce jour) et le top Amaia pour le sport!! Mais si je n'ai pas respecté exactement mes modèles prévus, je n'ai pour autant pas chomé et ai cousu pas moins de 18 pièces (et fini de tricoter une!)!! Il faut dire que j'ai lâchement laissé pas mal de projets spontanés s'inscruster dans mes priorités comme par exemple la chemise Bruyère et son sew-along, ainsi que ma Robe Soleil Levant et mon top Copacabana à cause du Concours Art Cousu... me chercherai-je des excuses?

Mosaique Brazilian spring

Les YES j'aime d'amûûûûr :

Dans la catégorie Petits Hauts, je nomme le Aime Comme Miss, le top Copacabana, le top Lucie (non bloggé), le top Amaia qui ont tout bon partout : ils sont simples, agréables à porter et faciles à accorder avec le reste de mon armoire! Chez les jupes j'adore la Perle de Nacre que je trouve classe et chic mais en même temps facile à porter. La robe Mouette est devenue l'une de mes robes doudou que je porte très souvent. J'ai également un véritable coup de coeur pour la chemise Bruyère même si avec ses manches longues je ne vais plus guère la porter jusqu'à juin prochain.

Yes j'aime d'amûûûr

les GNFFF dubitatif :

Ce sont des pièces que j'aime mais qui pour une raison ou une autre, j'ai du mal à mettre... Le top Jadestone, j'en ai déjà parlé et on est toutes tombés d'accord pour dire qu'il est vraiment bizarre. Ce qui ne m'empêche pas pour autant de le mettre avec plaisir avec la jupe Perle de Nacre. Ma robe Opale a un lourd vécu à se faire rattraper mais plus je la regarde, plus je l'aime et je ne la donnerai pour rien au monde. Pour autant, j'ai du mal à la mettre pour la vie de tous les jours, à refaire dans une couleur unie et avec une jupe plus longue peut être? Il en est de même pour ma Robe Perle de Nacre que j'avais cousu pour des contextes un peu plus professionnels, ce qui malheureusement, n'est pas encore mon quotidien. J'ai quelques difficultés à accorder ma Datura avec le reste de ma garde-robe... Elle fait bizarre sous une veste ce qui n'est pas l'idéal dans un cade pro. Je pense que ça vient des tissus choisis. Mes robes Nettie et Soleil Levant font un peu trop festive pour être portée facilement dans mon quotidien. Je manque d'un soutien-gorge adéquat (sans bretelles) pour porter ma robe bustier Amaia et être tout  fait à l'aise avec.

Un qch à améliorer

Les NIET never again :

Ouf il n'y en a pas cette fois-ci!

Et les autres?

Le koko top de Named, la blouse Minna de Salme, le tee-shirt à noeud Lekala, les jupes Chataigne et Mabel et enfin le cropped blazer de Salme sont des projets qui me tiennent à coeur et qui reviendront prochainement! 

Les oubliés

Made-Me-Week

Plein de bonnes intentions sur la volonté d'avoir une analyse précise de mon armoire, j'ai commencé un Made-Me-Month. Pour celles à qui ce concept étrange ne parle pas du tout c'est un gros une galerie OOTH (Outfit of the day = look du jour) avec le plus possibles de vêtements faits par mes petites mains pendant un mois. Bon, sauf que je ne l'ai commencé que le 6 décembre, parce qu'avant c'était trop la course et que là je vais arrêter parce que comme c'est la mauvaise période avec Noel (autrement dit, meilleure période commerciale de l'année, désolée pour la magie, le fric parle avant tout), je n'ai personne le matin qui a la patience de me prendre en photo et moi même je ne l'ai plus de sortir l'appareil et son trépied... Donc voilà un (très petit) extrait de mon Made-me-Week :

Jours 6 7 8 décembre 2014

Jours 9 10 11 décembre 2014

Semaine plutôt Casual, sans événements professionnels à l'horizon, et avec ces grosses chaleurs, je suis plutôt découverte. Malgré le fait que j'adooooore les talons et les escarpins, dans la vie de tous les jours, je suis plutôt à plat à Sao Paulo... Les distances à parcourir à pied sont assez longues et surtout, chaque propriétaire a ici la responsabilité de son bout de trottoir... Ce qui en résulte est un environnement très unfriendly pour les femmes en talons : trous, dénivelés, carreaux glissants... tous les pièges possibles et imaginables que vous pourriez imaginer y sont. Je m'étais donc résignée aux tongs-baskets à la brésilienne, jusqu'à mon défi "espadrilles compensées" (jour 11) remporté avec brio. Depuis je revis, à nouveau perchée sur mes petits escabeaux! Voilà c'était les 10 minutes de ma vie passionantes!

Les leçons à retenir

Je remarque que je n'ai cousu que très peu de modèles bureau-compatibles et ceux qui devaient l'être initialement ne le sont finalement pas... A noter que cette catégorie devrait représenter à peu près 70% de mes cousettes vu que cela va être essentiellement ce dont j'aurais besoin 5 fois par semaine. Mais voilà, j'ai vraiment du mal à m'approprier le dress code professionel brésilien. Déjà parce que je ne le cotoie pas encore tous les jours mais en plus parce que c'est un vestiaire essentiellement été, ce qui en France rimait chez moi avec vacances (et le reste de l'année, c'était pas compliqué, j'enfilais une robe, des collants, des bottes et un manteau). De mes quelques observations (et échanges avec d'autres Françaises en recherche de poste aussi), les femmes ici mettent peu de robes au travail, et si je souhaite tout de même en mettre, il faut absolument que je pense à allonger le bas afin d'avoir une longueur au genou (sans collant, c'est fou comme la pudeur change!). Elles mettent des talons trèèèèèès hauts, genre 10-15cm (je ne vais pas rentrer en compétition sur ce point), des pantalons fuides et des blouses en crêpe dans des couleurs neutres mais aussi vives : jaune, vert, orange... La veste est de rigueur... pour survivre au froid de la climatisation qui est réglée à fond! Bon, il va falloir que je pense bien tout ça!

Je tiens tout de même à nuancer mes coutures "moyennes" : elles ne sont pas immetables, loin de là, mais j'ai plus de mal à les mettre facilement au quotidien, parfois à cause d'un petit détail tout bête! Et la plupart du temps, ce sont mes longueurs de jupe...

En conclusion...

Bilan mitigé pour ce premier épisode vers une garde-robe réfléchie : je dois coudre un peu plus en suivant ma ligne de conduite et moins au coup de coeur de patron (même si je n'en exclu pas un ou deux au passage!), avoir des envies un peu plus cohérentes par rappport à mon temps (et mon budget) non-extensible et coudre des choses que je vais vraiment avoir envie de porter!!

05 décembre 2014

[Opale] l'histoire de la gaffeuse rigolote un peu chic

Après cinq mois passés dans mon nouveau pays, je pense m'être assez bien intégrée même si je suis encore en apprentissage des principes de base pour une vie en société sans heurts :

- J'ai assez vite compris le principe de la file indienne et de la queue, ce que les brésiliens respectent stricto sensu (ne vous avisez pas de gruger, même pour rentrer dans le bus) et j'ai enfin le réflexe de penser à prendre systématiquement mon ticket (au lieu d'attendre indéfiniment mon tour - oui, même pour aller demander à couper votre tissu), 

- J'ai mon entraînement de running au top pour traverser au passage piéton : rouge vous êtes dans les strating-blocks, vert, vous vous élancez car vous savez que vous n'avez que cinq secondes pour traverser ces deux fois trois voies, il n'y a pas une nano seconde à perdre. Vous avez également développé la souplesse du héron cendré quant à votre cou, ajoutée à la vision périphérique du caméléon afin de traverser en regardant uniquement du côté des voitures qui pourraient possiblement arriver... ou griller le feu rouge. Advienne que pourra à ce qui se passe devant vous.

- Je m'excuse pour tout. C'est une notion de survie de base. Par contre fuck le merci. Remplacez le par un second "pardon, excusez-moi", ça passera mieux.

- L'arroz-feijão (le riz-haricot) c'est la vie. Et j'évite à présent le sujet "nourriture" dans mes discussions qui terminent irrémédiablement par une question du style "Mais comment tu fais? Tu n'as pas de carences si tu n'en manges pas tout les jours? T'aimes pas ça en fait?" doublé d'un regard hautement suspicieux. Mieux vaut parler de sujets moins sensibles comme politique, ou religion.

- Ca ne se fait PAS d'aller demander aimablement au voisin de baisser sa musique (à fond le dimanche matin, 8h). Non, interdit, tabou. Faire du bruit est un droit, et c'est un devoir d'utiliser ce droit. Quand on n'a pas le droit de l'utiliser c'est la nuit et il y a la "loi du silence" (texto sensu. à ne pas confondre avec l'omerta) pour ça. J'ai horrifié mon entourage quand ils ont appris ce que j'avais osé faire. Par contre, on peut allègrement parler sur le dos du-dit voisin, avec les autres voisins.

Robe Opale - Grains de couture

Evidemment, si j'en suis là de mon apprentissage, c'est que toutes les gaffes à faire, je les fais avec innocence et ignorance mais néanmoins application. Il en va de même de ma dextérité à manier les subtilités de ma nouvelle langue. Je suis reconnaissante à mes interlocuteurs qu'ils ne m'aient pas forcément prise au pied de la lettre et qu'ils m'aient toujours donné de l'agua de coco (malgré le fait que je leur demandais stématiquement de l'eau de caca (cocô en portugais)), ou du pão de queijo (pain, et non pas "pau" à savoir bite au fromage) - je vous assure que je ne suis pourtant pas une personne grossière! Je comprends pourquoi j'étais la seule à ranger les yaourts... on ne devait sûrement pas comprendre pourquoi je m'évertuais à demander à ce qu'on les mette dans la poele à frire (frigideira) et non pas le frigo (geladeira). Et ce n'est là qu'un petit extrait de mes performances quotidiennes...

Mais malgré cela, on a tout de même l'air de m'apprécier. Je dois passer pour une originale rigolote... Et puis je suis française, alors au final on pardonne tout, parce que c'est "chic". Hum... me trouvera-t'on toujours aussi chic après l'histoire de ma robe Opale?

croquis crayon   Robe Opale au crayon

C'était un jour boulet, comme parfois il nous en arrive quand la chance est en vacances, ou la seule solution est d'attendre patiemment qu'il finisse en limitant au possible les potentielles catastrophes. Ce jour là donc, entre d'autres déboires mineurs, j'ai cassé mes tropéziennes, "casser" ma robe Opale mais j'ai gagné un rhume en échange. Le bilan final est plutôt équilibré, cela aurait pu être pire!

Après mes réalisations chéries, issues elles-aussi du Livre Grains de couture pour Hommes & Femmes (rentabilité, rentabilité!) à savoir la robe Perle de Nacre, la jupe Perle de Nacre et son partenaire Jadestone, j'ai récidivé dans un modèle d'Ivanne Soufflet avec une robe Opale, toute dopée que j'étais par les chouettes réalisations de By Séverine et Le fil à coudre d'Anna.

Robe Opale - détail dos et noeud

 

Mon tissu choisi était un coton un peu épais et légèremment élastique. Pour éviter de trop charger la robe, j'ai décidé de zapper les différents empiècements du buste devant et de le coudre en un tout uniforme. Le dos quant à lui garde ses deux charmantes ouvertures en rond. Le buste est coupé en 36 et la jupe en 38. J'avais bien dit que je trouvais les finitions au biais des emmanchures certaines rapides et pratiques mais au final pas très jolies et que la prochaine fois je redessinerai une parmenture incluant les emmanchures maismais dans un souci d'efficacité, j'avais déjà coupé à la chaine plusieurs tissus pour les réalisations à venir... Ma modification sera donc pour une prochaine fois!

_DSC7569   _DSC7572

Autant j'aime d'amûûûûûr mes deux premières réalisations, autant je reste dubitative sur cette robe Opale :

- Je trouve la jupe bien trop courte et je ne suis pas très à l'aise dedans. Et puis trop évasée également

- Mon choix de tissu n'est pas des plus judicieux pour ce modèle ; il est relativement trop épais et donc trop rigide... Je préconise un tissu un peu plus fin et donc fluide (sans pour autant tomber dans la crêpe ou la viscose)

- Je pense que ma silhouette serait plus harmonieuse si je rallongeais le buste de 2 cm

Détails robe Opale

Déjà, notre relation ne commençais pas sous les meilleurs auspices mais j'avais décidé de lui donner une chance en l'étrennant pour un sortie pour laquelle je projetais de prendre des photos sur l'avenue Paulista, l'une des avenues centrales de São Paulo qui compte pas mal de grandes entreprises, des consulats, des chambres de commerce etc. mais qui n'est pas exempt pour autant de petites (ou grosses) déconvenues. Les Paulistas disent avec humour qu'elle commence au Paradis (quartier Paraiso) et termine dans la consolation (rua Consolação), ce qui vous donne une image assez claire de son ambiguïté. Mais pour x raisons, l'appareil photo n'a pas été sorti ce jour là, et en descendant du bus qui me ramenait chez moi après cette longue journée fatigante et improductive au possible... Craaaaac quelqu'un (un abruti sans l'ombre d'un doute) a marché sur l'arrière de ma chaussure qui s'est rompu net, me faisant presque trébucher si ce n'est que je suis arrivée in extremis à me rattraper à la porte et ai donc évité un étalage en bonne et dû forme. Me voilà donc en bas de ma loooongue côte à gravir avec une chaussure qui ne tient plus au pied. J'ai donc grimpé en grommelant ma colline en claudiquant et avec cette impression désagréable d'avoir des courants d'air dans le dos, que j'ai attribué alors à mes fortes émotions et à mes ouvertures dans le dos. Qu'elle ne fut pas ma honte et ma stupeur en arrivant chez moi de me rendre compte que ma fermeture éclair s'était ouverte de tout son long (soit 45 cm) sur le côté et laissait largement apercevoir mon soutien-gorge et le côté de ma culotte. Voilà voilà... ah et du coup ces "courants d'air" m'ont donné froid et j'ai choppé un rhume...

_DSC7566

Depuis, même si ma fermeture éclair s'est réparée toute seule, Opale et moi, on se regarde un peu suspicieusement... 

****

Fiche technique / Tecnical information / Ficha tecnica

Dessin technique - Robe Opale

 

Fiche technique Opale_FR

fiche technique opale_EN_BR



04 décembre 2014

[Calendrier de l'Avent] Des sapins perdus chez les palmiers

Lorsqu'on est loin de chez soi et de sa culture, on a envie de reproduire ou de faire découvrir certaines habitudes ou traditions que l'on avait peut être oubliées mais qui reviennent subitement sans que l'on sache trop pourquoi, et qui revêtent alors une importance de premier ordre. Et dans le cas présent, il s'agit du Calendrier de l'Avent. Bon j'avoue que je ne me suis jamais trop éloignée de cette coutume car on avait l'habitude d'acheter un calendrier Kinder et de partager les chocolats avec les collègues du bureau... Cette année je voulais quelque chose pour chez moi, pas commercial mais plutôt personnel et qui permettrait de partager et de faire plaisir. Hum, le cahier des charges est plutôt bien fourni...

Forest Spirit - Calendrier de l'Avent

Pour ce qui me concerne, j'étais en charge de coudre le support qui permettrait de cacher des petites choses dedans pour chaque jour (à chacun ensuite de se creuser les méninges pour trouver les idées!). Par contre, hors de question d'acheter du tissu exprès, j'estime que j'en ai déjà assez et que ça serait un bon motif pour utiliser mes chutes (Ah sac à chutes, je vais enfin donner un sens à ton existence encombrante!). Voilà quelques idées que je trouve top piochées sur le net ces derniers jours (sans forcément de tuto) :

- Le tuto Calendrier forest spirit de Vanessa Pouzet

- Le Calendrier sapin à pochettes de Lili The Bayan Tree 

- Le sapin à boules de Thalie à Paris 

promenade dans la forêt de sapins

C'est celui de Vanessa qui a été sélectionné et j'ai donc le grand honneur d'inaugurer la première forêt de sapins brésilienne (ils ont un peu chaud les pauvres mais pour autant, ils ne paraissent pas trop mécontents du voyage). Nous avons donc une belle garnitures d'Epicéas, de Nordmanns et de Nobilis cousu dans les chutes de ma Robe Soleil Levant, du combo gagnat Perle de Nacre - Jadestone, d'une robe Opale en cours de blogage et d'un projet secret en jersey molleton. A cela, j'ai rajouté du croquet doré et des pompons noirs et oranges (du coup je trouve que certains sapins ont un esprit un peu clown...). Il y en a 24 en tout soit 48 sapins à découper... Aaaaargh! J'avoue que ce n'était pas le projet le plus épanouissant du siècle mais pour autant, j'aime beaucoup le rendu final qui sert au passage de guirlande décorative au dessus de la table à manger! Et bien entendu, même si je n'écris cet article qu'aujourd'hui et vu que je suis une fille ultra ponctuelle, prévoyante et organisée, mon calendrier était prêt largement avant... Bon le 1er au soir en fait... Pile à l'heure pour le premier jour!!

ambiance forest dans le salon

Quand il fait 30°, c'est difficile de croire que Noël est dans seulement quelques jours... Et vous, comment le préparez-vous?

LE numéro 24

21 novembre 2014

[Déli de moutonage] sur fond d'addiction aux noeuds

J'ai une légère addiction aux noeuds...

Perle de Nacre - La folie du noeud

Ce n'est pas un scoop, ni même un coming-out, c'est un fait et une fatalité. Ma destinée de couturière amatrice est sous l'emprise toute puissante du noeud. Je ne pouvais donc que succomber à l'attrait irrépréssible de la jupe Perle de Nacre du livre Grains de couture pour Hommes & Femmes d'Ivanne Soufflet avec son petit noeud à la ceinture (Et si vous zieutez les autres modèles à noeuds, cela vous donne une petite perspective des prochaines réalisations à venir sur ce blog).  

Jupe Perle de Nacre   Alliance Chouette kit et grains de couture

De toute manière, je me devais de rentabiliser le coût (en termes de paires de chaussures) du poids de transport de ce livre jusque de l'autre côté de l'Atlantique ; je me déculpabilisais donc dans la réalisation de mes vêtements à noeuds et plongeait allègrement dans les courants tumultueux de mon addiction. Et vu que j'avais carrément craqué sur le "look Perle de Nacre", à savoir cette jupette-à-noeud-et-ses-sublimes-petits-plis (dont la robe, variante de ce modèle de base, a déjà été réalisée ici avec assez de succès je dois dire en toute humilité), avec ce tissu gris irisé qui a eu une place de choix dans ma Brazilian Spring Collection, et ce tee-shirt négligemment loose oversize et blousant et pourtant so chic qui était présenté avec elle, je voulais donc en toute logique réaliser l'ensemble. Quoi quoi quoi?! Quel est donc ce petit astérique tout petit en bas de page "*tee-shirt noir non inclus dans le livre", ni aucune mention même dans les références "détails et "petits plus" du modèle exposé" Noooooooon! Mais moi je veux CE tee-shirt là!

Hum ou sont mes perles de nacre

Voilà donc qu'en plus de mon addiction publique aux noeuds, je me retrouve avec une obsession pour le tee-shirt loose parfait. Et là, j'ai envie de vous dire, pas besoin d'acheter de patron : vous ne pouvez pas imaginer le nombre de tutos et patrons gratuits (je ne vous parle même pas du nombre des payants) de tee-shirts loose existants sur le net! Citons-en quelqu'uns qui m'ont tapé dans l'oeil :

- Le top SAGE de Made in Me Couture (cochez "patronage seul" avec le code CEB14 jusqu'à fin novembre seulement!)

- Le Kirsten Kimono Tee de Maria Denmark (enregistrez vous à la newsletter pour le recevoir)

 

- le patron-tuto de MCPB

les patrons loose gratuits

Ils ne correspondent pourtant pas vraiment à celui du livre (c'est un peu le comble, le patron que je souhaite réaliser n'est justement pas inclus!!) avec les deux caractéristiques suivantes qui lui sont propres : un large décolleté et des manches papillon (à la façon Robe Papillon du Dressing Chic 70's) mais ouvertes sur le haut de l'épaule. Je pense que ma quête du tee-shirt loose-so-chic idéal n'en est à son commencement. Bien que les modèles cités ci-dessus son tous téléchargés et me tentent bien, j'avais tout de même répéré un autre modèle du livre Grains de couture malgré son absence manifeste de noeud : la variante du haut Jadestone, magnifique avec son combo jupe-variante-opale. Je l'imaginais très bien en couple avec la jupe Perle de nacre. 

Look grains de couture perle de nacre jadestone

Pour éviter de redécalquer une nouvelle fois mes pièces, j'ai gardé celles déjà prêtes de la robe perle de nacre avec la particularité d'un devant en taille 38 et d'un dos en 40. Du coup j'ai coupé la ceinture en 40 en gardant une petite marge supplémentaire comme le conseille le livre. Je suis allée un peu vite en besogne et ai coupé deux pièces séparées pour mon dos plutôt que couper la pièce dans la pliure du tissu... Bon tant pis. Et je me rends compte seulement maintenant en écrivant l'article que j'ai complètement zappé l'encoche en triange de la ceinture dans le dos... Je crois que le noeud captait décidment toute mon attention!! Bref, cela me donne donc la bonne excuse de recommencer ce modèle afin de la coudre de manière plus "dessin-technique-contactuel". J'ai trouvé peu de tissu en lin au Brésil, par contre mon choix s'est arrêté sur un organza gris irisé élastique très agréable avec une superbe tenue ce qui lui permet de garder les plis bien marqués.

Perle de Nacre - sous toutes les coutures

La blouse Jadestone n'est en revanche pas du tout du tout à priori ma came : très - trop - ample à la manière japonaise (traduction = très mignon sur les photos mais absolument importable au quotidien à cause de l'effet sac-baleine-montgolfière) maismaismais la petite variante bouffante est du plus bel effet blousant rentrée dans une jupe et sera donc logiquement parfaite avec ma jupe perle de nacre. Le patron de base nécessitait quelques modifications au niveau de l'encolure et des emmanchures, très bien expliquées dans le livre, du fait de la suppression des manches. J'ai également rallongé le bas du devant d'au moins 5 cm (à vrai dire, de tout ce que mon tissu me permettait) par mesure de précaution... Je ne prévoyais pas vraiment la possibilité d'une aération dans mon "look" rêvé Perle de Nacre. Et je peux vous confirmer que ces quelques cm n'étaient vraiment pas de trop et même avec leur présence, je dois quand même éviter toutes les positions à probabilité dangereuse qui pourraient amener l'incursion intempestive de mon petit ventre encore tout blanc sur le devant de la scène. Mes bras ne s'aventurent donc pas dans la zone critique située à plus de 90° de l'angle de mon corps. (En même temps, qui me demande de tenir la position du lampadaire?). J'ai choisi un voile de coton très fin et fluide comme il était préconisé dans les explications et l'ai taillé en taille 36.

Top JADESTONE - Graïns de couture

J'ai donc tout bien suivi comme un brave petit mouton. J'ai même trouvé que l'une de mes dernières pochettes Chouette kit (N°11) s'accordait harmonieusement bien à l'ensemble... pour un peu, j'aurais presque fait le Headband... Bon j'avoue, j'y ai pensé très fortement et j'ai même trouvé (et téléchargé, je crois que je suis irrémédiablement irrécupérable à ce point là) un tuto gratuit (alors pourquoi s'en priver?!) "Like a princess" chez Vanessa Pouzet. Faut il consulter lorsqu'on est Bow addict sheep? 

La copieuse - Jupe perle de nacre

(Et quand j'aurais une fille, je lui coudrais même une mini Perle de Nacre (disponible en PDF) pour faire une team de choc avec sa maman!)

Wouh ma pochette

 

*************************************

Grains de couture - Jadestone   JADESTON - fiche technique FR

 

JADESTON - fiche technique EN BR

Grains de couture - Perle de Nacre   PERLE DE NACRE - fiche technique FR

 

PERLE DE NACRE - fiche technique EN BR

16 novembre 2014

[Art Cousu 3] La robe Soleil Levant

Après avoir laissé mon inspiration infuser, cousu une toile qui est devenu un joli top Copacabana, tadaaam : voici donc la robe Impression Soleil Levant! Ou la robe qui a failli ne jamais voir le jour...

un peu de soleil dans ce monde de brutes

Oui, parce que pour ce projet final, je suis allée de catastrophe en catastrophe... J'ai d'abord réalisé une première version en voulant jouer sur les couleurs, la transparence et les superpositions... Mais mes couleurs choisies se sont révélées très fades en haut, l'effet de superposition faisait tutu de ballet classique et mes couleurs n'étaient pas accordées (la faute au manque de lumière dans mes magasins de tissus) bref, je n'aimais pas du tout... Cette petite chose a donc finie dans mon sac "à recycler" qui était jusqu'à présent vide et attendra une illumination pour revivre. Mon deuxième début de version a été victime d'un coup de ciseau de la surjeteuse un peu trop vif sur les côtés... Quand j'ai voulu l'essayer avant d'y coudre la jupe, je me suis retrouvée coincée devant mon miroir, les bras en l'air et le ventre à l'air : impossible de rentrer dedans. J'ai boudé, un peu desespérée par cette avalanche de couacs couturesque, cette robe pendant une semaine en me demandant que faire... J'ai placardé des affiches un peu partout et fait brûler des bougies pour retrouver le bon génie de la couture en le priant de revenir vite vite...

Impression Soleil

Finalement j'ai pris mon courage à deux mains, ramassé mon tissu restant, destiné à d'autres projet, et j'ai recommencé tout de zéro. A 36 heures de la fin du concours, Zen, j'étais laaaaaaarge! Genre pas la pression parce que je n'avais pas le temps de me louper cette fois.

Robe Impressionisme

Robe participation Art cousu

Je suis retourné à la simplicité en choisissant uniquement deux couleurs dans ma palette de couleurs retravaillée : un gris-taupe tirant sur le violet et un bel orange-rouge vif et éclatant. Lorsqu'il fait nuit, toutes les formes et les couleurs se mélangent pour ne former qu'un tout un peu vague (ne dit-on pas, la nuit tous les chats sont gris?). Le ciel et l'eau de mon tableau tout serait ainsi d'une même couleur pas très définie, un gris-taupe-violet qui évoque la fin de la nuit, les nuages, un peu de brume, l'eau opaque du port, les ombres... Et en antagonisme profond, mon soleil levant serait à l'image du tableau, très vif, clair, au contours bien définis, qui annonce la chaleur, la lumière et l'agitation du jour à venir.

Soleil Levant - les couleurs

Mes tissus sont des cotons satinés, légèrement élastique en largeur, ce qui est plutôt pratique lorsqu'on prévoit un vêtement à enfiler. Du coup, ce tissu a également des "reflets" et joue avec la lumière du jour et rend donc l'impression de mouvance de l'eau et de la brume matinale.

Process Soleil Levant

 

Art cousu - le patron

Détails robe soleil levant

Concernant la construction de la robe, je me suis donc appuyée sur ma première toile et les modifications à faire : relever les épaules de 2cm et en réduire l'ampleur du triangle dos de 3cm (soit 6 cm au total). Mon petit plastron devant rappelle mon soleil rouge qui se dégage clairement dans le ciel embrumé et ma jupe à volant fait office de reflet. D'ailleurs le biais "Palomette" est brodé de petites vagues à son ourlet pour refaire les petites vaguelettes (et cela m'a donné l'occasion pour la première fois d'utiliser l'un des rares points fantaisie de ma machine).  J'ai au passage, trouvé un super programme "jupe cercle" développé par by Hand London : plus besoin de sortir votre calculette et votre règle de pi pour calculer votre rayon en fonction de la circonférence de votre taille (j'aurais jamais cru que mes cours de math me servent autant...). Le dos est un autre soleil levant, mais plus géométrique pour rappeler les structures des grues sur le port. J'avais hésité à faire un côté "jour" et "nuit" mais le côté pile/face ne rentrait pas pour moi dans l'esprit de l'impressionisme ou le but est de rendre compte des impressions d'un instant. Mon soleil levant est donc omniprésent, un peu hypnotiseur, on ne peut pas l'éviter ou faire semblant de ne pas l'avoir vu. Il est là et la nuit va lui laisser sa place. 

Art cousu - Impression soleil levant

Le concours avait une règle supplémentaire : le vêtement cousu devait être portable au quotidien (Zut, mes idées loufoques devront attendre encore un peu pour sortir...) Ayant intégré cette contrainte, j'ai choisi des couleurs qui s'intègrent dans ma palette de mon Wearability project et de ma Brazilian Spring Collection : Piment et Palomette sont des tons juste un peu plus intense de mon corail "Cayenne" et gris "Paloma". A la différence de la France métropolitaine, je suis en plein dans le printemps et vais rentrer sous peu dans l'été. En plus le Brésil est un pays très gai et coloré, cette robe, même si je doute la porter pour aller travailler, s'intègrera en revanche parfaitement dans mon quotidien.

Art cousu - Robe soleil

Art cousu - Robe Impression

C'est la première fois que je participe à un concours, et c'est vraiment le thème, plus que les lots en eux-même (même si je serai bien contente de pouvoir en gagner un!), qui m'a poussée à relever le challenge Art Cousu. Par rapport à ma couture habituelle, qui reste tout de même créative car on interprète toujours un patron en ajoutant une petite touche personnelle, je me suis sentie très libre et inspirée, les idées ont fusé dans tous les sens et ça a été assez euphorisant comme aventure! Pour la première fois, j'ai compris ce que me répétait l'un de mes profs de danse : ce qui me bloquait pour progresser n'était pas ma technique, c'était les blocages dans ma tête. A vouloir faire tout le plus parfaitement possible, je ne prenais pas de risques. Et je stagnais. Ce concours m'a fait du bien car j'ai évolué sans filets pour la première fois. J'ai pris plein d'ingrédients, les ai mélangés ensemble dans un grand chaudron pour voir ce que ça ferait à la fin. Alors oui ma robe est très largement perfectible, oui il y a plein de petits détails que j'aimerais changé, surtout dans la coupe, parce que pour faire une belle robe bien taillée, surtout si elle est un peu droite, il ne suffit pas de rajouter une bête jupe rectangle à un top. Le top K du Dressing Chic est très bien taillé pour un top et je suis super contente de mon top Copacabana par exemple... Mais pas de la robe.

aujourd'hui est un nouveau jour

Je recommencerai l'expérience "Art cousu" pour sortir un peu de mes confortables sentiers battus, pour m'amuser, pour apprendre même si c'est raté... Au final, ce Soleil Levant m'aura un peu réveillée. Nouveau jour, nouvelles envies, nouveaux défis!

11 novembre 2014

[Art Cousu 2] Patronage test : robe Copacabana

L'inspiration et l'oeuvre choisie pour le concours Art Cousu de T&N est à lire ici. 

Mon oeuvre étant choisie et avant d'aller plus loin, je voulais vérifier que ma première idée tenait techniquement la route en faisant une toile (oui une TOILE! Je l'ai faite!! J'entends les salves d'applaudissement, les cris de joie de la blogo en liesse, oui merci, je rentre dans le droit chemin de la couturière appliquée et sérieuse...) Mais attention, ma toile devait être portable au quotidien également (hein, pas de gâchis de tissu). C'était parfait, j'avais un tissu (de nouveau mon coton 100 brésilien) acheté chez Niazi Chofhi au motif "Copacabana" qui attendait patiement son heure...

Pourquoi Copacabana? Parce qu'il reprend le motif de la célèbre avenue qui longe la plage Copacabana à Rio de Janeiro :

Rio - plage de copacabana

Pour le patron de base, j'ai jeté mon dévolu sur le top K (qui est à peu de chose près le même que le top A) du Livre Dressing Chic. C'est à vrai dire un top blousant, assez large et assez long. J'ai légèrement élargi et creusé l'encolure devant pour avoir un empiècement "plastron" un peu plus conséquent. J'aime ce détail et je le vois déjà comme mon futur soleil! Pour les froufrous, je ne me suis pas encore décidée...

Top K - Dressing Chic     Top K - Copacabana

Le dos est complètement modifié en suivant le principe du Top Géométrique Veronica que LouandjoL'atelier Clandestin et Caro's bidouille avaient déjà réalisé il y a plus d'un an déjà. Sans avoir le livre Burdastyle Sewing Vintage modern j'ai suivi à peu près le principe pour le reproduire à la règle en creusant un peu plus le dos mais en évitant la limite fatale de la marque du soutien-gorge. J'ai également dessiné des parmentures parce que non, décidément, le biais aux emmanchures et à l'encolure gâche toute tentative de délicatesse je trouve!

Burdastyle - Sewing modern vintage   Veronica Geometric top

Concernant la Jupe, le rectangle tout bête plissé ne me satisfait finalement pas. Je vais essayer de superposer deux volants à la façon de la jupe Rita de République du Chiffon. Je voulais en arriver plus ou moins là (au passage, c'est fou comme les idées continuent d'évoluer un peu malgré nous d'ailleurs!) : 

Robe test Copacabana

 

La couture en elle-même ne m'a pas trop posée de difficulté, j'ai d'ailleurs cousu à l'instinct sans suivre aucune explication. J'ai monté mes manches en fourreau et ai cousu mon passepoil entre mes empiècements dos au petit bonheur la chance et me suis crue dans un épisode Cousu Main pour créer le volant de ma jupe en suivant le pur hasard! Mais je pense qu'après coup, les explications du sewalong de la robe Centaurée de Deer and Doe (qui a un corsage avec des empiècements croisés auxquels il est possible de rajouter du passepoil) peut donner quelques trucs utiles pour que le croisement soit impeccable.

Voici comment j'ai construit mon dos :

Tuto - Top géométrique

Concernant la jupe, j'ai coupé deux rectangles de 26 cm en largeur x 72 cm en longueur que j'ai cousu ensemble par les côtés pour avoir ma jupe et ensuite froncés. Pour le volant, il ne me restait pas vraiment beaucoup de tissu pour faire deux volants, je n'en ai fait donc qu'un qui n'est présent que sur le devant. J'ai suivi un peu le principe de la jupe cercle : j'ai plié un carré de 30cm en 4. Dans un coin ai découpé un quart de cercle et ai arrondi les angles. En dépliant j'ai donc un cercle avec un trou au milieu. J'ai découpé un rayon puis en escargot pour avoir un côté du volant plus court que l'autre. un "cercle" ne me fait donc qu'un côté du volant de ma jupe.

Voilà plus ou moins mon principe du volant :

Construction volant jupe

 

Bon, hein, désolée pour la qualité, ça n'a pas vocation à être des tutos, juste des croquis vite faits pour illustrer mon charabia. Concernant le rectangle froncé d'en dessous, je ne suis pas très satisfaite de lui : je trouve qu'il ajoute beaucoup de volume pour un effet bof bof... Je ferai peut être simplement un trapèze juste pour avoir une forme légèrement évasée sur le bas. 

Copacabana sous toutes les coutures

Robe Copacabana - devant

Robe Copacabana - dos

 Je suis un peu déçu de ma robe finale car je lui trouve plein de défaut (et donc de modifications sur le patron à refaire!) :

- Mes pinces poitrines arrivent sous les seins (c'est un concept) et mon décolleté dos est trop profond et baille un peu --> je règle le problème en remontant les épaules de 2,5 cm

- J'ai cousu ma jupe dans le prolongement du top... qui arrive donc très bas! TROP bas! Je dois la remonter de 7 cm pour l'avoir sur les hanches mais qu'elle reste tout de même taille basse

- Je voulais le haut de ma robe droit, il est donc normal qu'elle ne soit pas ajustée (et en plus ça me permet de l'enfiler d'un coup!). Mais pour le coup, elle est un peu trop sans formes... je creuserais quand même légèrement la taille pour accentuer un petit côté féminin et oublier la grâce du baton tout droit et rectangulaire.

- Mon dos est vraiment trop large. Ce n'est pas vraiment un problème de côtés à reprendre, parce que ça créerait plus de plis sans résorber mon affaire. Juste dans le triangle milieu, je vais récupéer au moins 6 cm de largeur.

- Ma jupe manque de fluidité. Déjà elle est courte parce qu'elle commence trop bas mais le tissu utilisé (du voile de coton, c'est tout ce que j'avais en stock!) n'est pas tip top pour le rendu que je souhaite. De la viscose, crêpe ou flannelle seraient vraiment mieux!

Mais je suis tout de même ultra contente de mes deux détails chouchous : l'empiècement de devant et mon noeud du dos

Détail devant   Détail dos

 Bon, à présent, y'a plus qu'à coudre ma véritable robe projet en espérerant que mes modifications soient bonnes! 

SUITE et FIN de l'aventure ART COUSU

09 novembre 2014

[Art Cousu 1] Inspiration et recherches

C'est presque une tradition, chaque année, voire parfois plusieurs fois par an, Thread and Needles propose un concours créatif à sa communauté de couturières.

concoursArtCousu2

Inspirations n°1

Inspirations n°2

Inspirations n°3

Inspirations n°4

 

Une fois n'est pas coutume, j'ai écrit cet article au fur et à mesure afin de retranscrire également mon cheminement d'idées, comment j'ai failli me perdre, pourquoi mon vêtement final est tel qu'il est. J'ai trouvé le triptyque d'articles de la robe Mucha de Lili The Banyan Tree très enrichissant et très bien fait et je voulais partir un peu dans le même esprit (même si mon travail de recherche est beaucoup moins fourni)

Le thème de ce nouveau concours Art Cousu était de coudre un vêtement inspiré d'une oeuvre d'art ET portable au quotidien (exit les créations fantaisistes comme La Robe de Sissi Impératrice, le pantalon à ressort ou la jupe croissant...). Aussitôt, m'est venue à l'esprit l'oeuvre de Claude Monet Impression Soleil Levant :

impression--soleil-levant---claude-monet

Cette oeuvre est d'ailleurs le sujet de l'exposition "Impression Soleil Levant l'Histoire vraie du chef-d'oeuvre de Claude Monet" au musée Marmottan jusqu'au 15 janvier 2015.

Expo Impression soleil levant - Musée Marmottan

"Cette vue du port Havre dans les brumes, signée et datée en bas gauche « Claude Monet 72 », est exposée pour la première fois en 1874 dans les anciens ateliers de Nadar qui accueillent l'exposition de la Société anonyme des peintures, sculpteurs, graveurs. Désignée au livret sous le titre Impression, soleil levant, elle inspire au critique Louis Leroy, du journal satirique Le Charivari, le terme "impressionniste" qui désignera par la suite le groupe d'artistes réuni autour de Monet. Si le terme se diffuse rapidement, l'œuvre et son histoire sont peu à peu oubliées. En mai 1874, le collectionneur Ernest Hoschedé l'acquiert pour 800 francs. Le tableau est revendu quatre ans plus tard, 210 francs dans l'indifférence générale et sous le titre Impression, soleil couchant. Son propriétaire, le docteur Georges de Bellio, le  lègue à sa fille Victorine, qui en fait don au musée Marmottan en 1940.  Entre 1940 et 1959, l'œuvre apparaît encore dans les inventaires de l'institution – comme dans de nombreux ouvrages - sous le titre Impression ou Impression, soleil couchant. Elle n’y prend le titre d'Impression, soleil levant qu'en 1965. Dix ans plus tard, l'auteur du catalogue raisonné de l'œuvre de Monet, Daniel Wildenstein - faute de documents biographiques retraçant la vie de Monet en 1872, date l'œuvre du printemps 1873, date avérée d'un séjour de Monet en Normandie." [Extrait du site du Musée Marmottan"]

Ce tableau m'obsède depuis plusieurs années déjà et est sans doute la raison principale pourquoi l'Impressionisme est sûrement l'un de mes courants artistiques préférés dans l'Histoire. Je suis absolument subjuguée par la couleur de ce soleil, tout à fait hypnotisante dans l'ambiance brumeuse de ce port qui se réveille. On dirait une photographie qui a su coucher sur toile un moment précis, celui de l'instant de grâce ou le monde est encore endormi ou tout est calme et paisible avant le commencement de l'agitation, du bruit, du mouvement... On entendrait presque le doux clapoti des vagues... Bien sûr, toute cette "ambiance" est très difficile, pour ne pas dire impossible à retranscrire sur un vêtement, mais je voulais m'attacher à deux choses en particulier :

- Les couleurs : notamment ce orange-rouge lumineux de ce magnifique soleil, et les autres couleurs de l'aube naissante, douces et pastels en bleu-gris

J'ai d'abord fait une palette de couleurs directement issues de l'image de mon tableau :

Palette de couleurs - Soleil levant - Monet

Et je les ai retravaillées en les déclinant pour arriver à des couleurs plus chaudes pour mon soleil, mon ciel et mes reflets. Voici donc ma palette finale : 

autre palette de couleurs

- Les reflets dans l'eau. Ahem, c'était une idée fixe qui ne me lâchait pas mais qui n'est pas l'une des plus aisées à reproduire... J'ai laissé mon esprit vagabonder, chauffer, passer du coq à l'âne... et finalement mes idées se sont mises en place toutes seules, presque naturellement : il me faudrait jouer avec des empiècements (et passepoil) et avec la matière du tissu et sa transparence (mousseline, dentelle...)

ART COUSU - Robe Soleil Levant

J'étais plutôt satisfaite de mon premier dessin sauf que pour la jupe, je voulais absolument jouer sur les surperpositions de tissus. Excepté qu'un très rapide tour dans un magasin (l'objectif princial était d'acheter du fil à 15 min de la fermeture...) et le surperposage de deux mousseline ne rendait absolument rien du tout de ce que j'espérais : il n'y avait aucun jeu de couleurs, juste la première couche restait prédominante. Aie, mon idée s'écroulait! 

A ce moment là, j'ai tout remis en question, mes idées se mélangeaient... Je voulais tellement bien faire que tout se juxtaposaient, devenait brouillon : "mes formes sont trop géométriques, trop abruptes, mon soleil au contraire devait être bien rond, et si j'intégrais d'une manière ou d'une autre les structures du port? C'est dommage d'oublier la barque..."  Bref, je commençais à être perdue... et mes nouveaux croquis partaient dans tous les sens :

ART COUSU - recherches soleil levant

Quand on est paumée, il vaut mieux revenir à l'essentiel et procéder par étapes.

Qu'est ce que le mouvement Impressioniste au fait? Manet dirait "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir". Les peintres avaient une manière particulière de percevoir la nature et leur sujet, non pas en essayant de rendre parfaitement l'ensemble des détails qui sont aperçus par l’œil, comme un appareil photo pourrait le faire , mais en mettant en exergue la surprise qu’elle suscite et son rayonnement. Ils privilégient ainsi l'"impression" instantanée plutôt que la construction de l'esprit.

Je devais donc rester sur mes premiers ressentis induits par l'oeuvre en elle-même : ses couleurs encore douces, la brume, le clapotis des vagues et les reflets qui jouent dans l'eau.

Je suis encore bloquée sur ma question de la jupe mais je me dis que la réponse s'imposerait d'elle même à l'étape technique du patronnage ou viendrait directement du tissu. Fini de cogiter, il est temps de passer à l'action!

Suite 2 : Patronage test et robe Copacabana

Suite et fin : la robe Soleil Levant



Fin »