"Le bouton ne tient qu'à un fil" [Mia]

28 mai 2015

[Ohé du bateau!] Moneta-matelot en terres lointaines

Si l'on doit faire un classement des modèles les plus cousus par ici, la robe Moneta de Colette Patterns fait partie du peloton de tête et on pourrait même lui donner le maillot jaune sans hésitation. C'est le n°6 de l'équipe que je vous présente aujourd'hui (la numéro 1 était sans manches, la 2 avec petites manches pour la Babychoup, la 3 a fini à la poubelle suite à une malheureuse poussée pillaire non souhaitée, la 4 en manches 3/4 a été offerte offerte à ma Maman et la 5 en mode cross-back selon ce tuto-ci était la tenue du Jour J pour une amie nouvellement pacsée). Je m'étonne encore qu'on puisse réaliser le même modèle et que pourtant il nous reste encore plein de choses à dire! Car oui, j'ai eu une petite surprise...

Colette - nouvelle Moneta

 

Moneta 6 - Colette   Monetain - entre moneta et plantain

A cause des versions du Fil à coudre d'Anna et de By Sandra's hand, je voulais une Moneta inspiration marine. Ou plutôt devrais-je dire une Monetain car le joli décolleté de l'encolure a été emprunté au tee-shirt Plaintain de Deer and Doe. Rien de plus simple comme modification : on superpose les deux devants, on trace, et hop, l'affaire est dans le sac! Sauf que... il n'y a pas de hasard si c'est souvent le modèle Nettie qui est utilisé plutôt que Plaintain... La Moneta possède un dos légèremment décolleté également et lorsqu'on creuse l'encolure devant, les épaules ont tendance à bouger et tomber (surtout si en plus elles sont naturellement tombantes comme les miennes) alors que sur la Nettie, l'encolure dos étant plus haute, elle permet de "tenir" le décolleté devant. Bref, pour plus de confort dans le cas de cette modification, je conseillerai également de remonter l'encolure du dos.

Robe Moneta - Colette

Je n'ai pas suivi le dessin de la jupe : étant arrondie à la taille et à son ourlet, elle "casse" le motif rayures. Comme la Moneta n°2, j'ai coupé deux rectangles (légèremment en trapèze) pour pallier au problème. J'ai enlevé 10 cm à la longueur d'origine car la jupe originale arrivant au niveau du genou, je la trouve un peu trop sage à mon goût.

Colette patterns - robe Moneta

Moneta modifiée   Moneta et encolure plantain

Grande surprise à l'essage finale : cette Moneta #6 baillait étrangement au niveau des emmanchures, montrant ainsi des plis disgracieux sous les dessous de bras... Mais aussi au niveau des bras et du buste! OK c'était la première fois que je réalisais pour moi cette version manches 3/4 mais comment est-il possible que les deux autres versions (sans manches et avec mini-manches) m'aillent parfaitement et pas celle-ci? Cela viendrait-il de mon tissu ou y a-t'il des spécificités niveau patronnage qu'il serait bon de connaître? (Par exemple dans le livre Grains de Couture d'Ivanne Soufflet, il y a des modifications aux emmanchures à effectuer lorsqu'on passe du modèle manches à sans manches...). Bref, si quelqu'un pourrait éclairer le chemin de mes interrogations turlupinantes, je lui en saurais éternellement gré. En attendant j'ai repris 3 cm du tour de manche jusqu'au tour de taille (de chaque côté à cette étape-ci, donc 6 cm au total) en passant par les emmanchures.

Choubidoumonetou

La cousine éloignée Numéro 6 n'a au final que peu d'attaches génétiques avec sa famille originelle mais elle tient à la reconnaissance de sa filiation et par conséquence de son appartenance au clan Monétien. Y aura-t'il d'autres petits nouveaux nés cachés? La suite nous le dira (mais pas tout de suite!)...  

Posté par Mia-Dorere à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 mai 2015

[Couture nippone] Quand Mister Jekyll prend les commandes

Que se passe-t-il lorsque ce que vous avez envie de coudre ne correspond pas du tout à ce que vous avez envie (ou besoin) de porter? Par exemple, avec cette première vague de froid (tout reste relatif, hein) qui a déferlé par chez moi, j'aimerais porter des tee-shirt à manches longues ou 3/4, des chemises Bruyère, plein de vestes, de gilets et de petits pulls chauds, bref, tout ce qui me permettrait de garder une température corporelle décente. Là c'est la fille raisonnée qui s'exprime de manière calme et réfléchie sur un sujet qu'elle maîtrise (elle sait même ce qu'elle gagne en qualité/coût à réaliser ses vêtements par elle-même plutôt que de les acheter à prix d'or dans des tissus synthétiques et des finitions bâclées). Et puis il y a votre deuxième moi, ce petit côté Jekyll qui sommeille en vous, la couturière hystérique et incontrôlable qui décide d'envoyer valser tous les patrons que vous avez patiemment et rageusement scotchés en rentrant du boulot fatiguée, ainsi que tous ces projets déjà découpés qui n'attendent que de passer à la machine... Elle envoie tout promener pour décréter qu'aujourd'hui, elle coudra une robe japonaise. En manches courtes en plus. Parce que c'est plus fun. Voilààààà!

_DSC8049

Entendons-nous bien, on la critique cette fille raisonnée et terriblement boring, mais elle nous est quand même totalement indispensable si on ne veut pas se retrouver à aller au bureau en robe d'inspiration victorienne tout ça parce que notre côté fofolle et artistique n'aura cousu pendant 5 mois que des robes de princesses inspirées de Game of Thrones parce qu'elle se rêvait en Sansa Stark. Et vu qu'elle est intelligente, et qu'elle sait qu'elle ne peut rien faire, cette contrôleuse maladive s'en va prendre quelques jours de vacances en laissant le champs libre à la déjantée créative. Parce que le secret d'une vie harmonieuse, c'est de savoir trouver l'équilibre.

_DSC8042   _DSC8047

Bref, la folle déjantée aux commandes a donc décidé de coudre une robe japonaise, même pas prévue dans la collection capsule de cet automne, parce que tant qu'à faire de transgresser les règles, autant y aller franchement. Pourquoi ce soudain attrait pour la couture nippone? Avant les créatrices indépendantes, avant même l'incontournable et respectable Madame Bubu, à l'origine de mon grand saut dans le monde de la couture amateurs, il y a eu les livres de couture japonaise. On peut dire ce qu'on voudra sur leurs patrons à l'ampleur questionnable (quoique ce n'est pas de nouveau tendance ces temps ci entre les Lucie et les Marthe à profusion?), à l'époque, quand google n'était pas encore mon meilleur ami parce qu'il n'en avait rien à battre de la couture, c'était les seuls qui avaient le soucis pédagogique de proposer des schémas hyper clairs pour l'assemblage de leurs patrons. J'ai donc un paquet de livres japonais en stock, qui ont été feuilletés de très nombreuses fois sans que je ne me décide pour autant à passer à l'étape suivante, celle de la réalisations de leurs modèles. Et puis il y a eu la finale de la dernière saison de Great British Sewing bee qui proposait la couture du tee-shirt 4 du livre Drape Drape 2.

_DSC8044

Ce souvenir bien ancré dans sa mémoire de moineau (qui ne retient donc que ce qu'elle veut), il n'en aura pas fallu moins à la couturière déjantée pour se jeter à nouveau sur son trésor japonais! Mais parce qu'elle est décidément imprévisible, elle se sera arrêtée au tome 1, sur la Robe 3 - Gather drape dress. Ca tombe bien, elle avait un beau jersey à pois blancs à tester.

_DSC8065   _DSC8064

_DSC8061

Mes mesures corporelles correspondant à une taille ML (voir L à partir de la taille), j'ai néanmoins coupé la robe dans une taille S. En effet, J'avais lu sur pas mal de blogs que la robe taillait grand, et lorsque j'ai mesuré la longueur de la taille directement sur le patron, le chemin à suivre était sans équivoque possible celui du S. Déjantée certes, mais pas inconséquente. La construction de cette robe est pour le moins originale car elle se coupe en une seule pièce (il en faut du machivélisme et du génie dans un cerveau pour arriver à ce résultat)!!

_DSC8043

J'ai apporté quelques modifications :

- Mes jambes de héron m'ont priée de rallonger la jupe de 3 cm afin de préserver leur décence et dignité

- N'ayant qu'une fermeture de 40cm sous la main (au lieu de celle de 60cm préconisée), j'ai eu la brillante idée de rattraper ces 20 cm manquants en rajoutant une grosse goutte surplombée d'une ouverture boutonnée. Ahem, sauf qu'il m'est impossible de fermer ces crétins de boutons de Grmbl@"&# toute seule. Un peu gênant cette histoire, parce que me tortiller tel l'asticot ridicule passe encore, mais si c'est pour qu'au bout de 20 minutes (limite de ma patience) ces crétins de boutons de Grmbl@"&# ne soient toujours pas attachés, ce n'est pas gérable. Bref, il faut donc que je les remplace par des boutons pressions.

- J'ai renforcé la jointure des manches avec le corps à l'aide d'élastique transparent, sinon le tissu se déchirait au fil de la journée, soumis à une pression trop importante.

Reposée, la couturière raisonnée reprend les rênes de son wearability project tandis que son double maléfique s'en retourne satisfaite à son bouillonement d'idées pour préparer sa prochaine apparition intempestive dans le quotidien tranquille de Josy la MAC, insensible devant ces changements de styles. Tant qu'elle continue à coudre...

Fiche technique - gather drape dress

Posté par Mia-Dorere à 18:05 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 mai 2015

[La Brume de Darwin] et une Ondée d'évolution

Je retire absolument tout ce que j'ai pu dire sur la douceur de l'automne brésilien, TOUT! Depuis mon dernier article, un peu comme si les dieux de la météo avaient voulus se venger de mon effronterie publique concernant les saisons, le froid s'est abattu sauvagement sur ma contrée brésilienne. Pas sur le pays en entier, non, parce qu'il paraît que sur la côte carioca, à quelques kilomètres d'ici, le badigeonnement de crème solaire est encore de mise. Juste ici donc, dans l'état Paulista. J'ai vaincu mes réticences psychologiques à sortir mes bottes, mes collants et mon écharpe et je m'emitouffle dedans avec joie pour affronter le grand froid. 17°C Ouaip la vraie angoisse hivernale!

Sweat ondée - devant   Sweat Ondée - dos

Sweat ondée

Mes interlocuteurs brésiliens pur souche m'observent mi-inquiets, devant mes tremblement de feuille gelée, et mi-amusés, devant les 3/4 de mon visage engloutis par l'écharpe en laine : "c'est marrant, on se demande comment tu as fait pour survivre dans un pays aussi froid que le tien avant de venir ici". J'aurais bien répondu avec une ironie cinglante que dans mon pays à moi il n'y a pas de pingoins qui y vivent contrairement au pays ou je suis actuellement, preuve irréfutable du froid polaire ambiant (c'est totalement véridique mais par contre ils sont uniquement dans la pointe la plus au Sud du pays) si ce n'est qu'au Brésil tudo bem et puis que surtout, moi aussi je me pose la même question!!

Duo Deer and Doe   Jupe Brume - dos

Détail jupe brume devant

Serait-ce une manifestation de l'évolution de Darwin? Il paraîtrait que durant notre vie, on a au moins 5 pour cent de notre patrimoine génétique qui évolue et qui se retrouvent donc différent de celui qu'on avait à notre naissance... Mon gêne de chaleur centrale (comme les sièges auto dernier cri) aurait-il donc migré vers une version "refroidissement centralisé"? Ce phénomène de mutation génétique fulgurant et hyper flippant, à moins que ce ne soit le choc thermique extrême, explique peut être mon amnésie complète et fulgurante, elle-aussi, de mon aversion totale pour les tailles hautes. Cette hauteur de taille qui la comprime, la serre, l'étouffe, la boudine... La taille rôti ficelé quoi. Et bien cette taille rôti, les deux nouveaux patrons de la marque Deer and Doe, la jupe Brume et le sweat Ondée en étaient pourvus. Ce qui ne m'a pas empêchée, ni même un tant soit peu freinée, d'acheter immédiatement après leur arrivée en boutique ces deux petits nouveaux qui devaient venir rejoindre la grande famille bien droite et alignée en place d'honneur sur mon étagère à patrons. L'amnésie je vous dis! A moins que ce soit la cécité induite par mon aveuglement amoureux pour la marque...

Jupe Brume portée

Brume jupe taille haute   Jupe Brume dos

Deear and Doe - jupes brume

Parfois, l'évolution humaine, et Darwin en particulier, a du bon. Paraîtrait que c'est pour mieux s'adapter à notre environnement, lui aussi changeant (et comment!). Toujours est-il qu'à peine débarqués dans ma boîte aux lettres, les deux patrons ont été déballés, décalqués et découpés! En deux temps et trois mouvements, une Brume noire est arrivée, rejointe peu après d'une Ondée de fleurs jaunes. Si Brume n'a aucun mal à s'adapter aux changements de température, Ondée, lui, se fait un peu plus frileux. On pourrait pointer du doigts mon neuneurisme qui m'amène à coudre systématiquement des manches courtes en période de grand froid, si ce n'est que c'était la seule solution pour rentrer dans les chutes de mes coupons chéris et adorés. Le premier coupon a servi à coudre dans l'urgence une belle Moneta de pacs (modifiée d'après l'auto-hacking de Colette) pour une amie-collègue tandis que l'autre ne devait souffrir d'aucune perte, dû déjà au trop grand nombre de projets endeuillés qui ne pourraient pas être cousus dedans... Si les textes sacrés font parfois part de la multiplication des pains, les tissus paraissent avoir malheureusement et inexplicablement échappé à cette possibilité miraculeuse... Peut être que, l'évolution aidant, un nouveau gêne mutera et permettra de faire de ce rêve hypothétique une banale réalité... il reste bien au moins un petit pourcentage de gêne dans la file d'attente de la mutation non?

Duo Brume et ondée

Deer and Doe - ondée devant   Deer and Doe - ondée dos

 

Bon, sinon, en attendant, on se creuse donc la tête pour faire rentrer tout ce qu'on peut dans le peu de ce que l'on a. Et puis on se planquee dans une grotte de protection thermique, telle que la couette, en attendant que les grands froids passent et que l'évolution continue son oeuvre...

Deer and Doe - Brume et Ondée

04 mai 2015

[TWP] En automne, fait ce qu'il te plaît!

Bon, oui, okaaaaay, j'avoue, l'automne a déjà commencé depuis 1 mois 1/2 et j'ai un peu tourné le fameux dicton à ma sauce... Mais c'est que j'ai perdu tous mes repères, moi!! Parce que :

  1. Les feuilles ne tombent pas. D'ailleurs les arbres ne deviennent même pas un tout petit peu oranges, voire même pour certains, ils fleurissent encore!
  2. Il pleut... parfois... beaucoup moins que cet été en tout cas!
  3. En parlant d'été, la crème solaire et l'ensemble masque-tuba faisaient encore partis de l'indispensable de mon sac il y a encore 15 jours 
  4. Les nuits sont carrément fraîches (d'ailleurs, le soir, les doudounes et bonnets sont de sorties : 17°C, vous imaginez? On nage en plein Antartique!), mais sinon, la journée, on a juste envie d'être en tongs
  5. Les vitrines de magasins sont remplies de couleurs sombres et de bottes en fourure (rappelez-vous, 17°C la nuit!), mais à partir du moment ou j'ai besoin de mettre mes lunettes de soleil la journée pour contrer l'éblouissement, j'ai juste envie de continuer à porter du jaune, du rouge et du bleu. De la couleur quoi!!

Breeeeef, mon automne ressemble étrangement à un printemps européen! Je me sens donc, pour la première fois depuis mon expatriation, en totale harmonie et accord avec les réalisations printanières qui fleurissement joyeusement sur la blogosphère! 

Etant en décalage de 6 mois avec le reste de la planète (bon, ok juste l'hémisphère Nord, mais lorsqu'on habite dans le Sud, on a vraiment l'impression que c'est cette partie du monde qui régit tout le reste. Principalement sur les questions mode. En même temps, c'est vrai que chez nous, si on a juste le printemps et l'été comme saison, c'est so boring!) J'ai donc repris les couleurs Pantone de la saison Automne-Hiver :

Pantone - Fall 2015

 

Les couleurs mauve et violet ne me parlent pas du tout, en revanche, j'adore toujours autant les rouges-rosées, les nuances de bleu et toutes les couleurs basiques gris-noir-blanc. Dans le magazine Seamwork du mois de mai édité par Colette, il y a un article très intéressant sur les techniques pour créer notre palette de couleurs personnelles. J'en avais déjà parlé ici, en utilisant une analyse saisonnière de notre type, mais cette fois ci, il est question de rentrer dans la technique pour trouver nos couleurs RVB et de créer leurs nuances en 24 couleurs à l'aide d'outils. Il est donc fort possible que je revienne par ici avec un nouvel article sur le sujet. En attendant, voici les couleurs choisies pour la saison automnale à venir :

Palette couleurs été indien automne 15

 

Au programme couture de cette saison, il y aura du Deer and Doe! Cette marque est l'une de mes valeurs sûres et je n'ai encore jamais été déçue par l'un de ces patrons. Ce qui ne veut pas dire qu'ils tombent tous parfaitement sur moi, non, car j'ai presque systématiquement un SBA à faire + redescendre la taille de 2 cm, mais j'approuve le positionnement de la marque par rapport à une couture responsable, au respect qu'elle porte à ses clientes et tous les à-côtés qu'elle propose : sew-along, pas-à-pas, tutos, adaptations et transformations etc.

A15-planche2

 

Au programme il y aura donc une nouvelle version de la chemise liquette Bruyère, déjà réalisée ici. Cette fois, j'ai prévu un chambray "national" (=qui a donc été produit sur le sol national brésilien) bleu. J'en ai pris 3 mètres, alors j'espère qu'il m'en restera assez pour faire une jupe, idéalement une chardon. Je ne pouvais pas passer à côté de la sortie des deux nouveaux patrons : le sweet Ondée et la jupe Brume, tous les deux en jersey, ce qui tombe à pic car c'est ma matière préférée à porter et à travailler. Je vois déjà une adaptation du sweet Ondée en gilet... 

A15-planche3

 

Le patron de la robe Réglisse, sorti l'année dernière, m'a été offert par la Choupichoup' à noël dernier. Je n'aime pas du tout le petit col sur la version originale, il suffit de l'enlever et là, j'adore le modèle!! Si j'ai le temps, j'aimerais également en réaliser une seconde version dans une mousseline de soie vert émeraude que je doublerais en écru. Très clairement, ce modèle est totalement orienté été, donc mes envies couture dépendront aussi du temps et de la température qu'il fera!

A15-planche1

 

Ma copine A. qui est venue me rendre visite il y a quelques semaines, a ramené dans ses valises quelques cadeaux : en faisaient partis le dernier Burda Hors série n°55 Couture Facile P/E2015 ainsi que deux magazines La maison Victor. Que j'ai bien envie de tester!! A l'origine j'avais prévu de coudre une deuxième version de la V-neck dress de SALME (surnommée la robe Mouette) mais il se peut qu'elle se fasse griller la place par la Robe 5a du magazine, dans un jersey gris souris.

Mon premier test du magazine La Maison Victor s'effectuera avec la Veste Mona assortie à la Jupe Sydney (Numéro janv-fév 2015) dans un jacquard blanc. L'ensemble sera accompagné d'un tee-shirt esprit marin Lekala. A moins que ce soit un top Distinguée qui me permettra de tester la marque de patrons ODV-On dirait Des Vrais by La jolie Girafe. Ou les deux.

Et vous, qu'avez vous prévu de coudre pour la saison à venir?

PS1 : Vous pouvez également aller faire un tour dans les penderies programmées de : UneParisienneEn Hélvetie, LeHérissonCouturier, CloPiano  

PS2 : J'utilise encore les silhouettes proposées gratuitement au téléchargement par Ralp Pink ici et  

01 mai 2015

[Cactus couture] La robe aux multiples épingles

C'était mon gros coup de coeur, LA raison pour laquelle je voulais absolument ce livre... J'appelle l'heureuse élue pour la première place sur le podium de la robe de mes rêves : tadam [roulements de tambour - suspense à son comble - petits frissons d'excitation le long de l'échine dorsale] : Macha, la robe d'été du Livre de l'atelier de Blousette Rose.

Robe Macha - incognito

Bon ça, c'était la partie fantasmée et théorique, car dans mes pensées secrètes, la robe de mes rêves se cousaient terriblement plus facilement que ce que j'ai pu connaître dans mon  expérience un poil douloureuse. C'est que Macha mérite bien son surnom de la "robe cactus" et m'a fait amèrement regretter de ne pas m'être mise en quête d'un mannequin de couture plus tôt car c'est moi au final, qui ait servie de "buste de test" pour les ajustements nécessaires, et mon pauvre corps meurtri, porte encore les traces de morsures de toutes ces petites épingles...

Ahem, voilà, le ton est donné! Qui veut se lancer dans l'aventure???

Robe Macha - devant

Rassurez-vous, je vous donne tous les trucs pour que votre séance de couture ne se transforme pas, elle aussi, en séance de torture masochiste. Tudo bem, surtout si vous avez un mannequin à proximité. Si vous voulez vous lancer dans l'épinglage de petites poupées magiques pour lancer des sorts, c'est le moment de vous faire la main!

Réalisations des plis devant

C'est l'un des détails principaux qui donne tout le cachet à la robe. Mais j'ai eu un énorme doute à l'étape de leur montage (étape 1, ça commence bien!) : je laisse mes bords à cru (bon ok, jsuis pas neuneu, je peux surfiler même si c'est pas marqué noir sur blanc) retournés une seule fois sur l"intérieur avec la difficulté qu'ils pendouillent devant? Si je veux qu'ils tiennent, il faut bien que je fasse une autre couture, non? Qui croise celle de l'ourlet déjà fait? Parce que si je lis telles quelles les explications et si je les applique bêtement (ou en croyant bien faire) je ne vois pas comment avoir de belles finitions. Ou si elles ne sont pas belles, qu'au moins elles soient correctes!

Explications macha - fig 1 et 2

 

Ce que j'ai donc fait : j'ai laissé ma marge de couture (surfilée) en marge de la construction du pli et après l'étape 3 (montage des plis du centre) j'ai replié ma marge de couture sur l'intérieur, comme le haut des marges de couture des bretelles, et j'ai cousu les côtés.

Si certaines ont déjà réalisé ce modèle, comment vous y êtes-vous prises à cette étape? 

Détail - plis du buste devant   Détail - coutures intérieures

 

Les autres modifications :

Celles qui me suivent sur IG auront peut être été témoins de mon état semi-hystérique balançant entre le fou-rire-jaune-aux-larmes-de-désespoir. Parce qu'après mon premier essayage (qui ne peut avoir lieu qu'après l'étape 7, soit quand TOUT le buste est cousu), je me suis retrouvée avec un espace mammaire qui aurait pu accueillir un poitrail qui fasse 10 fois le mien. Heureusement qu'il me restait assez de tissu pour de nouveau couper les pièces pour coudre un deuxième buste, avec des ajustements nécessaires : 

Macha et son chapeau carioca

- construction du buste : il manque à mon avis d'un repère pour assembler le devant aux pièces du dos. Pour cela, on doit normalement faire correspondre les repères c en bas du buste, et le repère b du devant au côté dos. Mais ou exactement sur le côté dos?? Lorsqu'on observe le dessin cela semble évident, mais dans la réalité, on peut facilement (d'autant plus facilement qu'on aura choisi un tissu fluide, comme préconisé dans le livre) faire des décalages. Pour moi, avec mon petit bonnet A (il n'est donc pas exclu que j'ai réalisé toutes ces modifications en guise d'adaptation à mon petit tour de poitrine, si par exemple la robe est à la base patronnée pour un bonnet B), mon repère dos se situe à 23 cm (marge de couture comprise) de l'épaule. Le bas de mon buste n'est donc pas rectiligne comme dans le schéma 5, et je dois couper les pointes qui dépassent.

Explications macha - fig 5

- Bretelles : - 3,50cm afin de gommer le baillement de la poitrine et des bretelles dos. En même temps la longueur bretelle est indiquée comme une taille unique (ce qui est forcément étrange).

- Longueur jupe : A moins que l'on aime la longueur passée midi du mi-mollet mémérisant, j'ai raccourci la jupe de 15 cm pour qu'elle arrive sous le genou (et ceci malgré mon 1m73). Elle garde ainsi son esprit un peu vintage en étant un peu plus moderne (et en ayant une silhouette un peu plus équilibrée)

Robe Macha dos   Robe Macha - Blousette Rose

Avis

Je suis assez partagée : lorsque toutes les modifications sont effectuées, je trouve qu'elle est seyante, originale dans son esprit vintage mais tout de même moderne, avec plein de petits détails qui la rendent unique (cela change des coupes fit and flare qui vont parfaitement aux morphologies en 8 ou sablier mais qui ne sont pas des plus flatteuses pour moi... et qui deviennent un peu trop "déjà vues" à la longue) mais en même temps, il a quand même fallu TOUTES ces modifications pour arriver à ce résultat, ce qui est un peu agaçant!! J'aime la difficulté technique qui demande que l'on soit soignée et appliquée mais pas le challenge de compréhension linguistique : "alors ok, je vois très clairement ou il faut arriver, par contre comment y arriver, heeeeu..."

Blousette Rose - Robe Macha

J'ai donc boudé cette robe pendant 2 mois pendant lesquelles elle est restée roulée en boule, punie sur une chaise. Et puis, un beau jour ou j'étais enfin décidée à prendre en photo une partie de mes créations finies, je l'ai réessayée... et l'ai gardé toute la journée en me sentant bien et jolie. J'ai même eu droit à un compliment de l'HomChou pourtant pas très prolixe dans ce domaine comme quoi il me trouvait "belle". Donc rien que pour ça, Macha a bien mérité de monter quelques secondes faut pas s'emballer non plus sur le podium de la robe de mes rêves!

Fiche technique - MACHA - Blousette Rose



27 avril 2015

[Eco-fashion] Pour une mode et un DIY durable

Je trouve compliqué de parler de ce sujet, qui pourtant m'apparaît paradoxalement très simple... Compliqué car il pose beaucoup de questions sur notre système actuel pas très durable sans pour autant avoir toutes les réponses aujourd'hui. Simple car lorsqu'on commence à réfléchir et à agir en suivant ce principe de responsabilité et de vision long terme, les choses prennent leur place de façon logique et les réponses arrivent petit à petit, accompagnées également par une prise de conscience mondiale. Ma propre réflexion suivie par mon comportement s'est construite ainsi, dans le temps, et continue à évoluer.

Ce que je vous propose, c'est un peu ma réflexion : de la théorie et des concepts, comment peut-on passer à du concret dans l'industrie de la mode et à notre propre échelle, dans notre DIY quotidien.

Les principes théoriques

Qu'on l'appelle Eco-fashion, mode durable, responsable, éthique, ou encore écologique, le principe qui apparaît derrière toutes ces appelations est le même et se nomme Sustainable development, traduit en français par Développement durable. Il se définit comme "un développement qui satisfait les nécessités d'aujourd'hui sans compromettre la satisfaction des besoins de demain" [Rapport Brundland, ONU, 1987]. Il propose une vision complexe du monde (qui n'est pas un synonyme de compliqué) puisque ça signifie que tout est interconnecté (lorsque je vais prendre une décision, quelle qu'elle soit, elle va avoir des conséquences plus ou moins négatives et positives avec des impacts différents. On identifie notemment des shareholders, les parties-prenantes, qui vont être touchées directement ou indirectement). Ainsi, l'économie, le social et l'environnement ne sont pas des domaines qui n'ont rien à voir entre eux mais qui au contraire s'intègrent les uns dans les autres. Si l'environnement et la société sont des fins en soi (hé oui, sorry, mais impossible de vivre en hermite chacun sur une planète différente) l'économie ne devient plus un but mais un moyen de garantir son bien-être. En ternes de stratégie d'entreprise et d'attitude, cette différence sémantique change tout.

systèmes intégrés

Les dessous de l'industrie textile

Z'êtes encore là suite à mon charabia? Je vous rassure, cela va devenir un peu plus concret et donc compréhensible (enfin... j'espère!). Voici un petit schéma du cycle de vie d'un vêtement :

Cycle de vie vêtement

Production de la fibre et du tissu

Aujourd'hui, dans la production mondiale de fibres (88,5 millions de tonnes en 2012), 59 sont synthétiques, 35 d'origine naturelles et 6 artificielles. Les matières les plus produites sont le polyester, le coton et la viscose. Il n'existe pas de matière idéale, car toutes auront un impact environnementales, économique et sociétale, mais il existe des matières à plus impact moindre.

Tableaux des fibres

Les labels : Consoglobe réportorie un annuaire des labels très pratiques pour arriver à s'y retrouver

Les nouveautés technologiques : Les recherches scientifiques, qu'elles s'inspire des traditions ancestrales ou qu'elles soient complètement innovantes, proposent de nouvelles matières en alternative aux existantes, par exemple,  Piñatex, le cuir végétal composé de fibre de feuilles d'ananas, crée par la designer espagnole Carmen Hijosa, qui s'est inspirée du Barong Tagalog, un vêtement endossé par les hommes philippins lors d’événements importants.

Design et stylisme

Le styliste a d'autant plus de responsabilité dans le concept d'une mode durable qu'il peut intervenir dans toutes les étapes de la vie du produit en les intégrant dans son processus de création. Il peut ainsi décider le choix de la matière à utiliser en pensant d'ores et déjà à la facilité de son recyclage (en utilisant une seule matière et en évitant les fournitures autres types fermetures, boutons...), il peut penser au bien-être social du consommateur (rapport à son corps, son image, son statut dans la société) en créant par exemple des liens émotionnels (le vêtement prend du sens et donc de l'importance si on le lie à son origine, aux travailleurs qui l'ont conçu etc.), à la construction du vêtement en évitant aux maximum les résidus, à sa durabilité, la versabilité de son utilisation (Zero-waste fashion, vêtements réversibles ou multi-fonctions), son entretien (en éduquant le consommateur), la fin de vie du produit...

Quelques exemples :

- Le blog de la designer Holly McQuillan qui propose même des patrons gratuits en PDF

- Marque de patron Somapattern qui suit le principe de zero-waste fashion 

Confection

Conditions de travail

Le 24 avril 2013 arrivait une catastrophe sans précédent : 1133 sont morts et plus de 2500 ont été blessés dans l'efondrement d'une usine textile le Rana Plaza au Bangladesh. Outre les salaires misérables (entre 1 et 2 de la valeur du vêtement final représente le salaire de confection), les heures de travail interminables, les travailleurs, qui parfois sont des enfants, doivent également supporter l'insalubrité et l'insécurité.

Source: Externe

Le mouvement Fashion Revolution, à travers des campagnes mondiales et notamment le hastag #whomademyclothes esssaye d'éveiller les consciences des consommateurs pour une mode plus durable et respectueuse/respectable.

Une série de mini télé-réalité norvégienne propose à quelques jeunes, addicts à la fast-fashion de découvrir sa face honteuse et cachée : "SWEATSHOP"-deadly fashion

Impact environnemental

En plus de consommer un niveau d'eau important, l'industrie textile rejette de nombreux résidus chimiques polluants et est notamment responsable de 20 de la contamination des eaux au niveau mondial. En cause? L'utilisation de substances toxiques (repertoriées dans une liste LSR) pour la teinture des tissus notamment...

Logistique et distribution

La mondialisation à outrance de la fabrication de nos vêtement donne peut être des prix bas au final pour le consommateur (en sachant que si ce n'est pas vous qui payez le juste prix, c'est forcément quelqu'un d'autre dans la chaine qui le paye à votre place) mais un coût élevé pour l'environnement avec une empreinte carbone importante (=émissions de CO2 dans l'atmosphère). Le problème est que le moyen de transport choisi pour effectué tous ces kilomètres est le plus rapide, l'avion, mais également le plus gourmant en émission de gaz à la différence du train ou du transport maritime...

20150426_120148 

source : livre Moda ética para um futuro sustentavel, Elena Salcedo

Exemple : Marque de Jeans 1083 qui base sa production en France (et qui ne fait donc faire que 1083km à ses produits) et qui en plus, propose les patrons en téléchargement gratuit!

Fin de vie

Donner le vêtement dont on souhaite se débarrasser à un orgnanisme de collecte afin de lui donner une seconde vie, peut paraître louable à priori... Mais la réalisté est souvent autre : ces vêtements inondent souvent les marchés africains et des pays en voie de développement avec pour conséquence de tuer les entreprises de confection locales. Plus de liens à lire sur la discussion T&N dédiée à l'origine aux sweatshops.

 

DIY durable : pistes de réflexion

Dans notre cycle de vie de notre création DIY, les étapes de confection et de logistique ne s'appliquent pas vraiment : le désir de s'exploiter soi-même n'appartient qu'à vous, et à moins d'avoir un gros problème d'espace doublé d'une sur-production intensive (peut être en relation avec le problème d'avant d'ailleurs) qui vous obligerait à louer des box pour stocker vos vêtements produits, la partie transport est normalement relativement simple en s'étendant de votre MAC à votre penderie. On va donc essayer de votre plus en détail les autres sujets.

La matière première : laine / tissu

J'en reviens à ma complexité première ici car, si de grandes tendances se dégagent, il n'y a pas forcément de solutions toutes faites ou meilleures que d'autres (peut être parce qu'il n'existe pas encore les produits idéaux), mais voici les quelques question à se poser, à vous d'en définir les priorités :

  • Végétal / animal / chimique
  • Choisir bio et/ou un autre label
  • Teintures utilisées
  • Distance parcourue pour arriver jusqu'à moi
  • Durée de vie la plus longue
  • Fréquence de lavage
  • Facilité de recyclage

Quelques bonnes adresses de tissus et laines responsables : Les trouvailles d'Amandine, La cantate du chanvre, Kaneh Bosem, laines Macomerinos

Stylisme et design

A moins de créer nos propres patrons qui nous laisse donc la possibilité d'intégrer toute les pistes de réflexions tel que le styliste de mode, nous faisons généralement appel à des fournisseurs de patrons. A nous de les choisir en fonction de plusieurs points :

  • Choix du patron : réflexion en accord avec son wearabilité project
  • Planche à patrons : papier recyclé (pochette) vs nombre de feuille à imprimer (PDF sur papier recyclé héhé)
  • Construction du vêtement : métrage demandé, optimisation des chutes, multi-usage, autre fournitures demandées
  • Versabilité du patron : modifications proposées pour utiliser et rentabiliser la patron au maximum, Colette propose par exemple des patterns-hacking pour chacun de ses modèles
  • Distribution : proposition de PDF pour l'autre bout du monde?
  • Ethique : cela semble aller de soi mais peut être pas comme on le voit avec la récente histoire de haute suspicion de plagiat...

Utilisation

  • Lavage : fréquence, température, choix des produits détergents, séchage
  • Customisation et accessorisation pour diversifier les usages : comment porter la même petite robe noire durant 365 jours, c'était le défi de The Uniform project, relevé avec brio et créativité!

Fin de vie

Trouver toutes les solutions possibles pour donner une segonde vie au vêtement plutôt que d'avoir le réflexe de le jeter :l'imagination et la créativité sont invitées!

 

Et vous, quelle est votre stratégie de DIY durable?

 

Pour aller plus loin :

- Rapport Greenpeace les dessous toxique de la mode (8 petites pages de rien du tout à lire, en plus y'a plein d'images)

- Moda ética para um futuro sustentavel, Elena Salcedo, 2014 [livre]

- Pleiiiin d'articles sur la mode et le textile : consoglobe.com

- Un billet très intéressant d'une autre blogueuse : Ecologie de la couture

25 avril 2015

[Désintox couture] Une Chataigne en cure à Ilhabela

Le mois dernier, Colette a édité un article très déculpabilisant sur un mal qui peut nous frapper de plein fouet et par surprise : le DIY Anxiety. Mais keskecé? Rhôôôô mais si, dites moi et rassurez-moi que vous aussi il vous est déjà arrivé d'avoir tellement de projets qui se bousculent dans votre tête ou d'avoir tellement envie de coudre sans savoir par ou commencer, qu'au final vous ne faites rien? Ou de presque pleurer de rage après des heures passées à coudre un vêtement, sensé être tout simple pour un résultat médiocre (du type : vous ne rentrez même pas dedans?). De cauchemarder la nuit, sur votre machine qui s'emballe toute seule? De hurler des insanités à ce satané biais de #@$**! qui ne veut pas rester tranquillement en place sous votre pied de biche? Ou de constater avec un peu d'amertume que vos petites réallisations sont trèèèèès loin d'égaler celles que vous zieutez sur le web bloguesque...

Bref, quand c'est le cas, et avant que votre homme / votre chat / la voisine ne vous retrouve assise en tailleur, les yeux exorbités et les cheveux ébouriffés par terre au milieu d'un tas de restes de vêtements que vous êtes méthodiquement en train de déchiqueter, les ciseaux à la main (et si vous ricanez bêtement en même temps, c'est grave, vous en êtes déjà au stade 2), il vaut mieux s'arrêter là, tout de suite maintenant. Boire un grand verre de liquide glacé, type caipirinha (le liquide chaud comme le thé, compte aussi, mais c'est moins fun) et partir sur autre chose pour revenir à la réalité. Ou partir tout court d'ailleurs, en cure maritime de désintoxication couturesque par exemple. Ce que j'ai fait, après 3 caipi.

ilhabela-1

Donc, après la côte carioca, j'ai déposé Lucie dans la machine et pris mon nouveau short Chataigne dans le sac à dos pour le poser un peu plus loin sur la côte Paulista, sur l'île Ilhabela exactement. Un petit coin de paradis à seulement 3h30 (en comptant la traversée en bateau) de la capitale économique.

Short Chataigne - Deer and Doe

Rien de spécifique à dire sur la réalisation facile et rapide de ce modèle de la marque Deer and Doe, déjà réalisé une première fois ici. Cousu en taille 38, qui correspond à mes mesures de taille et de hanches, mais cette fois ma fermeture invisible ne se voit pas, les revers sont assemblés dans le bon sens et j'ai même fait des finitions à la main pour ma doublure intérieure! En revanche j'en ai à dire sur cette île : je trouve extrêment dommage que l'on doive partager ce coin de paradis avec une horde de moustiques qui ont bizarrement des péférences très marquées (j'ai eu une bonne cinquantaine de piqûres alors que ma copine, qui m'accompagnait, à peine 2... J'avais peut être encore le sang qui bouillait d'anxiété?!)

Petit short vu den haut   Short chataigne en action

Short chatigne en mouvement

A la base, je ne comptais pas du tout acheter ce tissu. Des grosses fleurs comme ça? Je ne visualisais pas du tout ce que je pourrais en faire... Et puis mon vendeur préféré de mon magasin chouchou Algodao Brasil m'a ajouté dans un groupe internet qu'il avait crée pour ses clients et j'ai vu une surperbe réalisation pour un bermuda homme (si, si, on est au Brésil en même temps...) et je me suis dit que ça serait encore mieux pour un short femme!! Je m'inspire beaucoup de ce que je vois crée sur le net, pinterest ou en boutique... Généralement, j'achète des tissus assez classiques, mais effectivement, je me dis que je devrais prendre plus de risque parfois et oser faire des associations tissu/patron que je n'aurais à priori pas oser faire. Clo's piano (qui a réouvert son blog) parle de sa technique sur comment associer un tissu au bon patron. Personellement, j'ai une technique un peu plus tactile mais aussi beaucoup plus bordélique qui consiste à étaler tous les tissus sur mon lit et associer ma pile patrons en attente avec ceux-ci. 

Fiche technique_short chataigne_deeranddoe

A présent que mes symptômes de DIY Anxiety ont tous été estompés pompés par les moustiques, je vous laisse sur quelques images relaxantes, tandis que je reprends le chemin de la zénitude couturistiques...

ilhabela-2

Ilhabela-3

 

ilhabela-4

ilhabela-5

20 avril 2015

[Lucie] Coquillage et crustacés

Petit blog était en activité réduite ces deux dernières semaines. Pas de panique, j'étais partie avec mon petit chapeau à Rio de Janeiro. Moui, voilà, entre boire des Cocos fraîches en faisant la carpette sur Ipanema et bloguer, mon choix a été vite fait. Mais, j'ai tout de même penser à prendre mon top nouvellement cousu Lucie, qui certes n'arrive pas à la cheville du Cristo Redentor, mais qui, quand même, a fait son petit effet!

Lucie assortie au mur

La première fois que je suis allée à Rio, c'était en 2008, c'était l'hiver, il pleuvait à torrents, je n'avais pas fait grand chose... J'y suis retournée en 2013 (j'en avais un peu parlé ici) et déjà j'avais noté un chouette changement : des postes de secours le long des plages, des bornes à vélos et une plus grande sécurité. Et cette fois ci, j'ai été une nouvelle fois scotchée par le changement positif : un tram est en construction, toutes les stations de métro fonctionnaient, il est devenu ultra simple de prendre le bus et de se repérer dans la ville (beaucoup plus simple qu'à Sao Paulo!!) et il y a une application à télécharger qui donne chaque jour les événements à voir, tous les restaurants à proximité de l'endroit ou l'on se trouve, les tours guidés gratuits etc. Bref, encore une fois j'ai été émerveillée et enchantée par tout (ou presque) ce que je voyais. La ville mérite bien son nom de "Cidade Maravilhosa".

Plage de Buzios

Nous (Lucie et moi donc) avons fait un petit détour par Buzios, une petite ville balnéaire sur la côte carioca, cinquième destination touristique brésilienne, qui doit sa renomée et popularité à Brigitte Bardot. Pour la petite histoire, elle s'était retirée dans ce petit village de pêcheur en ce chaud été de janvier 1964 avec son amoureux brésilien Bob Zagury. Adepte du topless, elle avait enlevé son haut de maillot sur une de ces plages qui est devenue par tradition l'une des seules plages brésiliennes aujourd'hui ou bronzer les seins nus n'est pas considéré comme un crime (oui, le topless est formellement interdit au Brésil).

Lucie en mer

Après avoir nagé parmis les poissons, Lucie est donc revenue sagement et pudiquement sur mon buste. L'été dernier (qui était donc mon hiver brésilien) m'avait laissée de marbre devant la déferlante de robes et tops Lucie sur la blogosphère couture. Je n'ai fait la connaissance de Lucie que tardivement, un peu sceptique par son aspect mongolfière en phase de décollage mais très fortement attirée par son joli décolleté dos. Et c'est finalement ce petit détail qui l'a emporté sur le reste, surtout qu'après quelques lectures de billets de blogs (rappelez-vous, il n'y avait que l'embarras du choix), j'ai réalisé quelques modifications pour réduire son ampleur :

  • Taille 34 (au lieu d'une taille 36 habituelle) + ajout des marges de coutures
  • Réduction d'1cm sur les côtés (soit -4 cm de circonférence au total)
  • Taille devant descendue d'1cm. 
  • Volant : 65cm longueur x 24 cm (marges coutures incluses)

_DSC8055   _DSC8056

Je doute que cette jolie petite chose conviennent à des fortes poitrines. Ne comportant pas de pinces, elle baille légèremment au niveau des emmanchures (ou ce défaut n'apparaît-il justement qu'à cause des modifications d'ajustement?).

Lucie sur la plage abandonnée

Lucie est le deuxième patron PDF de la marque République du Chiffon que j'achetais et j'ai été très énervée (sur l'échelle de l'énervement j'en étais au point Hulk) par le fait que la planche à patrons n'était pas du tout optimisée. Même pire : un mini rectangle de 5 phrases de texte a pris 2 feuilles A4 à lui tout seul! En gros : print the pattern and fuck the planet! Visualisant comment monter ce petit haut, je n'ai jeté qu'un rapide coup d'oeil aux explications. Mais je me suis arrêtée, un peu interloquée par la technique du "tube" à l'étape 3. Je connaissais le truc de la cuillère en bois avec cette blagueuse de Madame Budu, mais le tube??? Je cite : "Positionnez les épaules devant et dos bord à bord et ensuite piquez autour du "tube" formé par les épaules devant et dos ensemble à 1cm". Bon, ben perso, je suis peut être neuneu, mais si je ne savais pas déjà que je devais utilisé la technique du montage en fourreau, je n'aurais pas compris ce fameux tube...

Lucie et ses bateaux

Cette Lucie est plutôt bien réussie car l'on m'a demandé si je l'avais acheté ou si c'est moi qui l'avait faite. Mon style est, je cite "plus affirmé et mes coutures plus propres". L'HomChou lui, n'en démord pas ; "Encore une basque? J'aime pas les basques... Et puis, il n'est pas un peu trop large, non?"

RDC - Lucie sur la plage   Lucie un peu Bardot

Cette Lucie n'était pas la première du nom puisqu'il y a quelques mois j'en avais déjà cousu une (taille 34 sans marge de couture et sans aucune autre modification) dans une viscose achetée avant de partir au Brésil au marché de La Plaine à Marseille en compagnie d'Emilie Le Papillon. J'aime beaucoup ce petit haut, déjà porté un nombre incalculable de fois. je m'étais essayé à l'ourlet roulotté qui n'est pas une grande réussite sur cette version et au fil des lavages, mon tissu s'effiloche un peu plus par endroit... Lucie-1 a donc malheureusement une durée de vie comptée... Je pourrais refaire l'ourlet me direz-vous mais cela voudrait dire raccourcir la basque et je doute de l'effet après cette opération de sauvetage...  En attendant, elle passe plutôt bien bien au bureau sur une petite jupe noire, n'en déplaise au critique HomChou!

_DSC8041  _DSC8040

*****

Fiche technique

fiche technique - RDC - top Lucie

_DSC8072  _DSC8073

 

03 avril 2015

[Bubu] Le grand retour!

Est-ce dû à l'échec époustouflant de ma dernière réalisations en date de cette marque (la robe en question dort dans le carton "à recycler")? A ma consommation compulsive d'autres marques indépendantes fraîchement débarquées sur le marché du DIY et top-tendances-à-faire-absolument-tout-de-suite-maintenant? Aux longs errements visuels dans les méandres de la planche à patrons unfriendly? Ou tout simplement du fait que ma précieuse collection, que je prenais plaisir à feuilleter, assise en tailleur sur mon parquet les samedis après-midi, est restée entassée dans une cave humide à quelques milliers de kilomètres de moi?

Top coeur avec petit gilet   on laisse tomber le gilet

Parfois, c'est comme pour un bateau avec son port d'attache, il faut partir pour mieux revenir...

Bref, tout ça pour dire, qu'après une absence complète d'un an, j'ai enfin recousu du Madame Bubu! Coincidence heureuse, C'était le lancement des éditions Burda au Brésil à la même date que mon arrivée! Ils sortent avec 6 mois de décalage par rapport à l'hémisphère Nord, ce qui est relativement cohérent par rapport à nos décalages de saisons... Hum, sauf que l'édition de décembre européenne sortira donc au mois de juin ici... Trop hâte de me coudre une "robe de Noël" en juillet haha!

Top décolleté coeur _ BURDA

Gros coup de coeur pour le décolleté coeur de ce joli modèle transgénétique mi bustier / mi péplum et qui peut également s'allonger en robe. C'est le 123 du Burda BR 01/2015 (ou EUR 07/2014). Bon, c'est le come-back de Madame Bubu, mais on ne peut pas dire non plus que ce retour soit tonitruant de succès : aurais-je oublié quelques réflexes de base dans mon congé sabbatique loin du magazine?

top 123 - Burda FR 072014    Top coeur

Le haut est taillé en 36 ce qui est sensé être trop petit pour mes mensurations à la taille (66 versus 69) et qui au final est trop grand de partout!! Un 34 aurait largement fait l'affaire en abaissant au passage la taille de 3 bons centimètres. On voit qu'à cause de cette taille trop haute par rapport à ma taille naturelle, ma silhouette est mal équilibrée et entraîne une cassure bizarre au niveau des hanches (c'était le point analyse morphologique).

décolleté coeur

Je ne me suis pas amusée à lire les explications. Non, parce que déjà en français, ma langue maternelle quand même, mes tentatives de traductions et de compréhension n'étant pas probantes, je n'ai même pas osé essayer avec le portugais (je m'en tors de rire sur le tapis rien que d'y penser). J'ai donc cousu la chose, aiguillée par mon bon sens qui ne m'a pas laissée en plan sur ce coup là. A part la basque, le haut est entièrement doublé et je l'ai monté en suivant la technique du montage en fourreau, même si je n'ai pas vu l'équivalent burdesque de la cuillère en bois (J'image l'équipe d'édition brésilienne : "Bon, écoutez les mecs, cette cuillère en bois, ça fait bien rire tout le monde à un niveau international, mais nous, on va l'OUBLIER, hein! Et on trouve un autre moyen d'expliquer le truc").

burda BR janv15 - top 123

Burda a d'ailleurs organisé son premier salon de couture au Brésil, qui a eu lieu à São Paulo le mois dernier. Il était tout petit, mais c'était l'occasion d'un super "bate-papo" pour rencontrer en chair et en os les blogueuses et Instagraneuses Brésiliennes fan de couture maison. Le rapport à la couture ici est différent, c'est un savoir qui ne s'est pas réellement perdu puisqu'il est très fréquent de rencontrer des machines à coudre dans les maisons. C'est encore aujourd'hui vu avant tout comme un moyen de subsistance, vu qu'il existe pas mal d'ateliers de couture pour les retouches ou la création (entre autre dans les favelas, mais aussi aux abords des grands shopping-centers. J'ai l'habitude d'aller discuter quelques après-midi dans l'un d'eux et on peut y croiser quelques directeurs de grands groupes qui viennent y faire faire leurs chemises sur mesure par exemple). Ainsi, les magasins ou j'achète mon matériel sont avant tout dédiés aux professionnels : on y fait ses achats en gros (10 - 50 - 500 - 1000) et seuls certains magasins ont compris l'intérêts de vendre des tissus au mètre ou au kilo (certains magasins de vendent qu'à partir de 5 mètres, ou carrément au rouleau!!) ou des fournitures à l'unité pour ouvrir leur clientèle aux particuliers.

petites fleurs d'automne

Burda risque de faire son apparation beaucoup plus fréquemment ici du fait notamment de mon éloignement géographique (bonjour les frais de port!) et des taux de change très élevés du moment qui ne sont pas du tout favorables à ma monnaie nationale! Et puis aussi, vous l'avez peut être senti avec mon article précédent, j'ai envie de plus explorer les voies du patronnage pour créer ou modifier des patrons simples, utiliser ce que je possède déjà et sortir de cette course à la consommation de patrons/tissus/etc. dans laquelle je ne me reconnais pas.

*********

Fiche technique / tecnical information / Ficha tecnica

Fiche technique top 123 - burda012015

 

[EN] I used to sew Burda patterns when I was living in France... but I did not sew any of it during one year. Why? Maybe because all my collection stayed there, or because my last sewing was a total disaster or... I don't know. But there was a happy coincidence: Burda magazine began to be edited here in Brazil when I came. And I annonce the official come back of Burda here! Well, okay but it is not a total success (nor a total failure because) and I think I forgot some basics: I have to sew one size less than my natural size! This top, number 123 from the july of 2014 edition is too big, especially on the bust. I didn't follow any of the explanations (I cannot understand them in french, my native langage, I cannot imagine to try in portuguese!) and I just took the help of my intuition. I am quite tired of what can be apparented to a course of consumption to the last pattern or fabric to have or to sew first... I want to sew and wear more sustainable clothes and I think I will use and transform that I already have, or that is with a more affordable price... Burda will come back here much more often!

[BR] Quando morava na França, acostumava de costurar os moldes da revista Burda. A revista cheguei também aqui no Brasil no ano passado e recomeçi a costurar! O molde apresentado é o top 123 do numero de janeiro. Foi feito em um tamanho 36 mas é grande demais: um 34 seria bem sufficiente! A proxima vez eu abaixarei também a cintura de 3 centimetros: eu acho ela demais alta e da um desequilibro na silhoueta geral. Eu não li as explicações como eu ja sabia a tecnica para costurar o forro com o tecido principal. Foi rapido e simples!   

24 mars 2015

[Pattern-hacking] Qui sème des Plantains...

... récoltera toujours des Plantains!

Mais il n'est pas dit que ceux-ci ne subissent pas quelques modifications génétiques au passage! Ou le principe du pattern-hacking...

 sus au hackage des patrons

La première fois que j'ai vu ce terme, c'est chez By Hand London, qui organise des petits concours sur ce thème à chaque sortie de nouveaux patrons, ou autrement dit, celui qui ajoutera les modifications au patron original. Dans la blogo française, on peut dire que By Sandra's Hand est une serial pattern-hackeuse (tout à fait, je balance), d'ailleurs elle a récidivé hier avec une jupe chardon modifiée!!

Plantain, le patron de tee-shirt gratuit proposé par Deer and Doe a subi, et continue régulièrement à subir, plusieurs attaques de pattern-hackeuses. Il existe notamment des versions :

A mon tour, armée de mes ciseaux, mon scotch et mon pistolet* (on ne rigole pas dans le hacking) de rentrer dans le mouvement et de proposer un Plantain à manches raglan!

Mais avant, petit retour sur le patron d'origine, jamais présenté ici. Et pourtant, ce n'est pas faute de l'avoir réalisé! A la base, j'ai cousu mon premier Plantain il y a plus d'un an. Ne mettant jamais, ou presque, de tee-shirt, je ne voyais pas trop à quoi il pouvait me servir, mais il est tout de même passé sous le pied de ma MAC, emporté par ma curiosité de coudre du jersey. Je trépignais d'impatience de réaliser des coutures à l'aiguille double!!

Plantain - version 1

Plantain 1 - Deer and Doe   Plantain 1 - dos

 Mon look préféré en plantain

Ma première réalisation a suivi bien sagement toutes les consignes, dans un jersey hyper fin qui traînait malancontreusement dans mon stock. Le résultat a dépassé toutes mes espérances car il m'a convertie au porté du tee-shirt et je porte très régulièrement cette réalisation. Il m'en fallait donc d'autres! Sur ce, est né n°2, dans un jersey lamé un peu plus épais couleur mandarine. Je voulais m'en servir comme support pour tester ma peinture sur tissu et puis finalement, je l'adore tel quel, tout simple... Le seul changement que je lui ai apporté est de l'avoir coupé en taille 36 partout (pour une taille et des hanches qui normalement correspondraient à une taille 38 chez Deer and Doe) et longueur 46.

Plantain 2 - Deer and Doe

Plantain 2 - devant   Plantain 2 - dos

Love plantain

Commençant à être un peu obnubilé par les tee-shirts, j'ai commencé à remarquer d'autres patrons, qui jusqu'alors semblaient totalement transparents à mes yeux : le Neptune Tee de Seekatesew, le Hemlock tee de Grainline Studio (gratuit mais en taille unique) et surtout le SJ tee de Papercut Pattern. Le dollar étant actuellement à son apogée en bourse, c'était tout, sauf le moment d'acheter de nouveaux patrons américains. Plantain-le-gratuit se transformerait ainsi en Plantain-le-raglan en devenant ma première victime de tentative de hacking et serait également l'occasion d'ouvrir mon livre de modélisme reçu en cadeau de Noel!

Plantain 3 - modif manches raglan

Plantain 3 - devant   Plantain 3 - dos

Plantain forever

Pour le moment, je ne l'avais ouvert qu'à la page du tableau de mesures, étape primordiale avant même de penser à créer un patron de base. J'avais poursuivi plusieurs jours semaines d'affilé l'Homchou et fugitif avec mon mètre-ruban pour qu'il daigne prendre mes mesures... Autrement dit je n'avais pas beaucoup avancé dans ma progression de lecture, compréhension et mise en pratique sur les techniques de modélisme... J'ai donc dû être patiente et trèèèès persévérante dans mes débuts de déchiffrage... "Etape 1 : Placer les points charnières" [3 secondes après] okay, commençons... [1 heure après] Bordel de &@$#! Gaaaah c'est quoi ces foutus points charnières??? Mais j'y suis finalement arrivée au bout d'une après-midi et cet essai a bien fonctionné car ma "toile" est largement portable! Je l'ai cousu en 36, longueur 40 (avec des bords laissés à cru) et j'ai rajouté des bracelets de manche (dans l'esprit du SJ tee). Pour ce faire, j'ai pris le gabarit de la bande d'encolure et j'ai mesuré mon tour de bras avec. Je l'ai ensuite coupé en le doublant dans le sens de la longueur et en rajoutant des marges de couture de 1,5 cm. Je l'ai cousu au bord des manches en l'étirant en même temps (comme pour la technique de l'encolure)

 

Tuto transformation Plantain avec manches raglan

Etape 1  Ligne de taille

Etape 2      Marges de couture

 

1,5 cm parce que les marges de coutures sont toujours comprises sur les patrons Deer and Doe et sont de cette valeur.

Etape 3

 

Les points charnières

Etape 4

 

les points O et K se placent ou bon vous semble en respectant la règle suivante : ils se placent au maximum à 4 cm de respectivement F et G (les points charnières). Vous pouvez décidez de garder F et G en départ de votre courbe raglan. Je n'ai pas trouvé d'indication précises pour placer A et H , arrivées des courbes raglan sur les encolures devant et dos : as you want. Pour la courbe, j'ai utilisé mon pistolet.

Note : je vous conseille de mettre des lettres sur tous les points de vos pièces, ainsi quand vous allez les manipuler, vous pourrez vérifier que vous les positionnez bien dans le bon sens.

Etape 5repères raglan

 Les repères sont des losanges que vous allez dessiner sur chaque courbe raglan. Ils vont servir de repère pour ensuite bien positionner vos pièces lorsque vous allez les coudre. placer deux losanges pour le dos et un losange pour le devant. Quand vous allez couper, il restera des triangles. A ce stade, les pièces devant et dos sont terminées, il ne reste que la manche à modifier. 

 Etape 6

Tracer la ligne bleue, perpendiculaire à la ligne verte (ou n'importe quelle ligne de bord de manche) et qui passe par le milieu de l'emmanchure. La distance entre ce milieu d'emmanchure et le point B doit être la même que la distance entre le milieu d'emmenchure et le point I. Quand vous allez coudre, vous allez assemblez ces deux bords ensemble ; ils représentent la distance emmanchure-encolure ou auparavant se situait votre ligne d'épaule.

Ou positionner O et K? Ils sont à même distance des bords d'emmanchure que respectivement sur les pièces devant et dos.

Note : Si vous n'avez pas de règle souple ou courbe, vous pouvez utiliser un fil en suivant le dessin. Noter le repère et reportez le sur la courbe d'emmanchure.

Fin

 Il me semblait que pour le jersey, vu que c'est un tissu extensible, on pouvait gommer l'équivalent de "pince" que l'on retrouve sur le haut de la manche. Un matin, en prenant le petit dej, cette intuition s'est vérifiée : j'ai failli recracher mon café en m'apercevant que le sweet en molleton et manche raglan du commerce, que je portais alors, n'avait pas cette "pince". "Ha, mais c'est donc possible!!!" (l'Homchou m'a prise pour un folle: "quoi? qu'est ce qui se passe? t'as avalé un truc de travers?") Malheureusement mon livre ne contenait aucune information sur cette spécificité et mes recherches sur internet n'ont pas été très fructueuses jusqu'à ce que je vois, alors même que je suis en train d'écrire cet article, la publication sur IG sur le compte de @imaginegnats, un étrange schéma qui répondait pile à ma question!! Je vous avoue ne pas avoir testé la modification, mais je vous livre quand même la suite :

Etape 7

 Coupez le long de votre ligne bleue tracée auparavant.

Etape 8

 Assemblez ensemble les côtés des équivalents distance-emmanchure. Sur les points en bord d'emmanchure, redessiner le bas de manche en vous aidant du patron original

fin finale vraie de vraie

J'espère que c'est compréhensible... n'hésitez pas à me faire des retours dessus pour que je puisse m'améliorer! Voudriez-vous un PDF récapitulatif? Ca a l'air très technique comme ça mais il faut juste être conscencieux et bien suivre les étapes, et ça passe tout seul.

 

Abracadacraft