"Cette fois, l'heure est grave !"

C'était le constat difficile que je faisais en regardant mon armoire apès avoir cherché désespéremment un débardeur noir pour accompagner ma jupe de mai, qui ne soit ni troué, ni déformé, ni grisonnant, ni les 3 en même temps. Devant mon presque échec (sur les photos du mois dernier, vous voyez donc un haut de pyjama, un peu déformé et troué puis racommodé en urgence... ahem), j'ai voulu me rabattre sur un débardeur blanc... Entre ceux qui pluchent, les jaunis et les tâchés (c'est bien connu, le blanc est la couleur qui attire les tâches, de préférence indélébiles) que je ne me résolvais pas à jeter, en espérant secrètement que le phénomène puisse être réversible, ma quête ne fut guère plus fructeuse.

Trop top - encolure rabattue

L'heure était donc extrêmement grave : je n'avais plus rien à me mettre ! Bon en vrai, si, quand même un peu : j'avais bien un nombre incalculable quelques robes en bon état qui traînaient dans un coin, mais en revanche si je voulais sortir en jupe, à moins de trouver une solution, je devrais bien me résoudre à ne porter qu'un soutien-gorge en guise de haut... ce qui n'est pas foncièrement un problème en période de carnaval, où le principe est quand même, je le rappelle, de défiler à 90% nue devant des chars, les 10% restant étant essentiellement composés de paillettes et de plumes. De ce point de vue là, j'étais même encore un peu trop couverte. Mais voilà, le carnaval s'est terminé mardi, et à moins d'attendre patiemment le prochain carnaval, soit en 2018, pour porter mes jupes, il me faudrait remédier à cette situation compliquée.

Trop top jersey

J'ai un vrai problème à trier et jeter mes affaires. Je dis bien jeter, car je parle exclusivement de mes affaires en mauvais état. Il se passe un phénomène étrange dans ma tête, le "Oui mais et si...?" qui m'arrête même avant d'avoir essayer. Et si quoi ? Essayons de lister les potentielles catastrophes qui risqueraient d'arriver :

- Et si... je le regrettais ? ("J'aime tellement ce haut, qui me va tellement bien et dont je reçois toujours des compliments quand je l'ai sur moi..." Bon, sauf que dans cet état, je ne le met plus depuis au moins 2 ans...)

- Et si... j'effaçais le souvenir du moment associé à ce vêtement ? ("Oooooh, la robe de notre premier rendez-vous")

- Et si... j'en avais encore besoin ? (genre, ce tee-shirt est tellement top que je pourrais le démonter et le reproduire en masse pour les 30 ans à venir ?)

- Et si... du coup, je n'avais vraiment plus rien à me mettre ? (et ça, du coup, l'humain, il n'aime vraiment paaaaaaas)

Trop top - version A

C'est décidé, l'action s'impose : je jette ce que de toute manière est immettable (ah attend ! Et si... j'en faisais des serpillères ?) et je comble le vide terrifiant pour calmer ma terreur du manque (pas encore 100% prête à me promener e plumes et paillettes...) avec les modèles suivants :

Trop top : la version en jersey

Le trop top, comme tous les patrons PDF d'Ivanne Soufflet, est un patron versatile, aux multiples possibilités de customisation et de modification. J'avais déjà réalisé quelques versions en chaîne et trame, que je porte énormement et que j'adore. Mais c'était la première fois que je réalisais la version B en jersey.

Love trop top

Aucune difficulté lors de la réalisation : les explications sont détaillées et limpides, en plus d'être enrichies de nombreuses fiches techniques. Les couturières débutantes comme les plus confirmées peuvent s'en donner à coeur joie. De mon côté, la simplicité et la rapidité de réalisation correspondait bien à mon besoin urgent de combler mon manque de hauts confortables, basiques et indispensables (et surtout décents). Le tissu, d'une belle couleur corail, est un jersey assez fluide, pas très strech (en tirant à fond comme une dingue, on arrive à presque 20% d'élasticité) acheté dans le quartier magique d'Ali-Baba des couturières (qui se trouve depuis le déménagement dans mon nouvel appartement à plus de 2h de transport de chez moi... [petite parenthèse contextuelle : la ville de São Paulo à elle seule est aussi grande que la région Ile de France et compte presque 20 millions d'habitants, d'où son nom amplement mérité de mégalopole] autant vous dire que pour le moment, je suis très motivée à utiliser mon stock)

trop top - haut en jersey   Trop top - vue dos

Les détails :

  • Réalisé en taille 36 sans modifications
  • Version A (adaptée au jersey)
  • option encolure n°1 rabattue
  • Option Revers de manche

défi 2 - capsule 2017 - trop top

Haut Trop Top en Jersey de Ivanne Soufflet - Jupe Brume de Deer and Doe

Ce petit haut, comme ses frères en chaîne et trame, est très agréable à porter. Je suis un peu gênée esthétiquement par les petits plis formés le long de l'encolure. Je croyais que c'était dû au choix de mon tissu, mais à priori, en regardant à la loupe les photos originales du blog de la designer, on peut également les apercevoir sur les versions de l'encolure 1. Je ferai donc comme s'ils n'existaient pas.

Trop top - Ivanne Soufflet

Plantain : le basique incontournable

Que dire de plus que ce qui n'a déjà été dit ici ? A part que c'est sans aucun doute mon BTF (Best Teesh Forever) : confortable, seyant, peu gourmant en tissu... et gratuit ! Que demander de plus ?

Parce que mes jupes sont bien souvent colorées et/ou fleuries, il est indispensable d'avoir des hauts en couleurs liantes. Comprenez : qui peuvent aller avec n'importe quoi. Autrement dit pour moi : le blanc, le noir, le gris souris et le bleu marine. 

Défi 1 et défi 2 - capsule 2017

tee-shirt Plantain de Deer and Doe - Jupe de mai de Charlotte Auzou

Jupe mai et Plantain

Je n'ai pas été totalement honnête avec vous : suite à la tragédie de mon éloignement géographique par rapport au quartier aux mille tissus, je me suis mise en quête frénétique d'un nouveau lieu de perdition (et si... j'arrivais à la fin de mon stock, sans plus aucun tissu sous la main pour coudre tout de suite maintenant ?!!! J'en ai fait des cauchemars pendants au moins deux mois), que j'ai finalement trouvé, que je suis allé tester, dont je suis revenue littéralement ruinée et qui a gagné le titre de "mon nouveau paradis". J'ai pris 2 mètres de leur jersey, un pour le noir et un pour le blanc afin de le tester. Je sais donc que je peux y retourner rajouter dans mon premier les yeux fermés un nouveau mètre de gris et un de bleu.

1001 jupe et Plantain Blanc

Haut Plantain de Deer and Doe - Jupe 1001 Perles de Ivanne Soufflet (non bloguée)

Plantain et jupe 1001 perles

Yvonne : le débardeur idéal anti-chute

Pour Noël, je me suis fait l'auto-cadeau du premier livre de Marie Poisson "Coudre le Strech", en plus de multiples informations techniques et historiques, il compte huit modèles (et leurs inombrables variantes de manches, encolures et longueur... soit au total 360 possibilités). Autant vous dire que j'ai senti direct le super investissement ! Je me suis un peu fâchée avec Gabriel, dont le premier essai a été un véritable échec (en plus d'avoir choisi un taille trop grande, je pense avec du recul que le jersey choisi, un vieux coupon de mon stock, n'était pas vraiment adapté). J'ai voulu tester Yvonne, un peu sceptique au départ, et cela a été un vrai coup de coeur !

Coudre le Yvonne - détails bretelles

Coudre le Yvonne   Coudre le Yvonne - dos

Jupe Safor - top Yvonne

Débardeur Yvonne du livre Coudre le strech - Jupe Safor de Pauline Alice (non bloguée)

Duo Yvonne et Safor skirt   Vue de dos - débardeur

Non seulement c'est un modèle peu gourmant en tissu (j'ai réussi à faire rentrer sans tricher dans un coupon d'un mètre un trop top ou un plantain + un débardeur Yvonne !), il est ultra simple et rapide à réaliser mais aussi agréable et joli à porter ! Efforts minis pour résultat maxi !

Yvonne Blanc - Jupe presque Bubu

Débardeur Yvonne - Jupe Midinette

Réalisé en taille 34, j'ai juste rajouté quelques centimètres aux différentes bandes :

  • devant : 23,5 cm (soit 4 cm en plus) coupée en 5cm de large
  • bretelles droites : 120cm (soit 10cm en plus au total, ce qui donne plus de décolleté dos) coupées en 5 cm de large

Yvonne Noir et jupe LMV

Débardeur Yvonne - Jupe LMV

Avec 6 nouveaux hauts en jersey, dont 3 débardeur et 3 tee-shirt, je crois avoir réglé mon problème chronique du "je n'ai rien à me mettre". Je peux donc me mettre à trier et jeter mes vieilleries l'esprit tranquille !

Heu... et si...?