Après l'année 2016 terminée sur une légère frustration créative, c'est l'heure de commencer cette nouvelle sur de nouveaux pieds (de biche hohoho). Comme vous pouvez le constater, mon humour raffiné est toujours à mes côtés, pour votre plus grand plaisir désarroi. Au programme de ces 12 prochains mois :

  • Une penderie guérie (traduction mot à mot de "The curated closet")

J'ai envie (et je ressens le besoin) de plus de minimalisme et de choses épurées. La couture est certes pour moi un plaisir et un hobby, mais c'est également une activité qui s'intègre dans ma vision du monde et son rapport à lui : besoin de faire des choix réfléchis en tant que consommatrice qui font parti d'un cercle virtueux du respect des hommes et de l'environnement. Le constat penduresque est qu'aujourd'hui :

- Pour les + : à part les affaires de sport, les chausettes, les sacs et la lingerie, je n'achète plus aucun vêtement en magasin et donc tout est 100% fait par mes petites mains et je suis fière de porter ce que je couds.

- Pour les - : ma penderie est remplie d'affaires que je ne mets pas parce que je ne les aime pas (mauvais choix de tissus, de patrons, ou de taille), il me manque des pièces très fonctionnelles (au bout d'un moment lorsqu'on a plein de jupes à fleurs... ils faut bien des couleurs unies pour aller avec), j'aimerais acheter moins de tissus mais de meilleur qualité.

  • Une meilleure gestion de mon temps

Passer du temps sur internet est chronophage et parfois frustrant : on voit passer de sublimes créations qui s'enchaînent à une vitesse folle et qui alimentent nos envies éphèmères (mais qui semblent sur le coup d'une importance vitale et primordiale) et qui pour ma part génèrent une frustration assez importante (il faudrait que je couse plus, il faudrait que j'écrive plus d'article plus souvent, il faudrait....) Stooooop ! J'aime écrire mais dès lors que ça devient une obligation, j'en perds mon plaisir. Je ne sais pas encore comment je vais m'organiser car je n'ai pas trouvé de solution qui me convenait encore les deux extrêmes de je-publie-un-article-à-chaque-cousette-et-ça-fait-beaucoup et fuck-les-articles-de-blog-morts-j'en-ai-5-de-retard... Ecrire plus, car au final la couture est une activté assez solitaire sans la communauté online, mais aussi passer plus de temps dans le réel : à faire mon yoga, lire au parc, découvrir de nouveaux musées et me déhancher sur de la musique à fond !

Pour lier ces deux objectifs en un, je rejoins le projet initié par Clothilde "Je couds ma garde-robe capsule 2017". Au début je n'étais pas franchement emballée par ce projet, et puis l'idée a fait tranquillement son bout de chemin jusqu'à tomber sur l'article de Tasticottine qui a achevé de me convaincre. Ce projet, c'est peut être une formidable occasion de se retrouver, d'échanger online sur une passion commune et surtout de faire de nouvelles connaissances sans qu'il y ait cette pression de concours ou cette course aux derniers patrons. Bref, ça me botte bien ! (Même si je sais déjà que je ne m'en tiendrai pas à UN seul haut en jersey pour cette année 2017... Ni même UNE SEULE ROBE ???!!! Whaaaaat ??? Bone c'est vrai que je passerai bien mes journées en tenue d'Eve mais ce n'est pas très bien socialement accepté...)

2017 : La Collection capsule !

collection capsule 2017

 

Elle est belle, elle est fraîche, la voici qui sort toute chaude du four (traduisez : de mon cerveau légèremment surchauffé par ma semaine de travail intense). Pas de contrainte de temps ni de mois : je verrai e fonction de mon humeur, de mes vacances et des températures. Clo a dit "pas de contraintes" et je crois avoir assez bien intégré le concept. Il n'y a QUE des patrons indépendants pour cette petite fournée, mais c'est pour rentabiliser mes patrons déjà en ma possession, qui pour la grande majorité (9/12), n'ont pas encore été cousus. Faisons les présentations plus en détails : 

Jupe Mai - Charlotte Auzou

 Autant les deux premiers opus de Charlotte Auzou ne m'ont pas fait plus d'effets qu'un pot de cornichons jeté en pâture devant un chat affamé (essayez, il continuera impertubablement à machouiller vos lacets, griffer votre canapé, ou chasser la moindre innocente boulette de papier laissée en liberté) autant son dernier livre a fait palpiter mon petit coeur telle la paire de chaussures de vos rêves soudain descendue à -40% par la grâce des évènements divins. En bref, il n'y avait pas à tortiller longtemps du ciboulo, la seule opion possible laissée à mon libre-arbitre tout puissant était d'en prendre possession rapidement. Ce qui a donc été fait à la rapidité de l'éclair. En vrai de vrai, ce livre est vraiment remplis de petites merveilles ! Modèle simple, romanrique, féminin et tellement "chic à la française". Un incontournable dans mon placard d'expat'.

Trop top - Ivanne Soufflet

Parce que coudre une petite jupe pour qu'elle reste seule sans petit haut-terriblement-confortable-mais-tout-de-même-un-brin-sexy ça serait vraiment trop cruel et triste, un trop top d'Ivanne Soufflet (version encore non cousue) sera donc évidemment de la partie. En blanc. Ou noir. Et vu que j'ai déjà un jersey blanc ET un jersey noir, il y aura sûrement un plantain en bonus. Parce qu'on n'a jamais trop de tee-shirt Plantain. 

Copenhague - Orageuse 

Cette nouvelle petite marque et surtout cette combinaison a été mon coup de coeur de 2016. Moi qui n'ai jamais cousu de combinaison (sérieux ? crois-tu que j'ai la tête de la nana prête à se déshabiller entièrement toutes les deux heures juste pour aller faire un petit pipi ?) et bien subitement il m'en fallait absolument une. Mourance totale. Copenhague d'Orageuse Patterns, bientôt tu seras mienne !

Aldaia - Pauline Alice

27 combinaisons possible juste avec UN patron, l'Aldaïa dress de Pauline Alice. Et vous croyez donc que je vais m'en tenir qu'à un seul exemplaire devant ce presque infini des possibles ? Pauvres innocentes petites choses....   

Almada - Seamwork

Cette couture pratique me paraît le bon compromis entre ma partie sauvageonne-féminine-libérée qui rêverait de passer ces journée nue, mais qui ne peut pas à cause de son voisin pervers qui passe ses journées à admirer les arbres depuis sa fenêtre, qui donne aussi par pure coincidence pile sur l'entrée de la salle de bain, et l'autre partie aussi sauvageonne-mais-du-côté-plus-obscure-de-le-flemmardise qui dépitée, se dit que, quitte à passer ses journée habillée par la force des choses, autant que ce soit en pilou-pilou. Seulement voilà, il y a l'autre, la sauvageonne-féminine-libérée très frustrée qui insiste en râlant que ce n'est pas possible de saboter ainsi son sex-appeal. D'où le kimono de la paix.

Isla Coat - Named

 Le trench : la pièce classe, intemporelle et tellement féminine ! Je ne sais pas encore s'il sera en version classique, insiration Burberry ou s'il sera dans des couleurs un peu plus romantiques... Pas sûre de garder la longueur originale du patron, mais ce qui est sûre, c'est que cette année, mon armoire brésilienne s'enrichira de cette pièce incontournable dans ma penderie !

Safran -Deer and Doe

Mon cher Safran ! je l'ai déjà réalisé pour le test du patron Deer and Doe. il était parfait, jusqu'à ce qu'un malencontreux coup de ciseaux furieux vienne fait un trou irréparable d'au moins 10 cm sur l'un des côtés. J'ai laissé échappé une petit larme de frustration et ai dû me résoudre à jeter ce magnifique modèle jamais porté... 2017 sera l'occasion de réparer ma déception ! 

Zooey - OhhhLulu

Certes un maillot c'est assez facile à faire certes bis, les prix dans le commerce sont réellement hallucinant (inversement proportionnels à la quantité de tissu : moins y'en a, plus c'est cher !). 2 bonnes raisons donc de coudre son maillot ! Sauf que... je trouve asssez difficile de réunir et le matériel et le tissu adéquat (parfois uniquement vendu au mètre alors que 30cm suffisent...) alors jusqu'ici, je n'étais pas très motivée pour un réalisé un fait main. on verra ce que donnera cette expérience ! (probablement que le bas de maillot Ohlulu, très cache-fesse européen, sera troqué par un modèle en string - qu'il me reste encore à trouver - bien plus adapté aux plages brésiliennes, où c'est la norme)

Cannelle - Christelle coud

Tellement rapide et facile à coudre, pour un résultat bluffant : effort mini pour effet maxi, c'est évident que je ne peux pas me contenter que d'une version (non encore bloguée à ce jour mais entreaperçue sur instagram). En plus, Christelle a mis à disposition 3 tutos pour modifier son patron et lui donner un style différent !

Alex dress - Sew Over It

 Une chemise oui... du moins qu'elle est en version robe (une SEULE robe, c'est pas possible je vous dit). et pour ça, le modèle de l'e-book "City Break" de Sew Over It sera parfait pour la demi-saison ! 

Short chi-town - AlinaDesign&co

Je ne suis pas trop une fille à pantalon, même si je me suis dit qu'on a toujours besoin d'un chino basique, passe-partout mais néanmoins bien coupé dans son armoire, ce qui a donc motiver l'achat raisonné de ce patron. Les versions vues sur la blogosphère sont réellement bien coupées et tombent parfaitement. Je ne suis donc pas une fille à pantalon, en revanche il y a moyen de me faire passer ma vie en short sans difficulté : je pourrais en avoir de toutes les couleurs, et vu que je n'en ai qu'un en jean (qui tombe en lanbeaux), un à fleurs et un à carreaux, le plus dur a être de choisir la bonne couleur : jaune, blanc, noir, turquoise, orange, rose ? J'ai encore quelques mois pour me décider ! 

Silk Cami - SOI

 

Je vous présente le haut silk Cami que je n'ai pas en ma possession mais que je compte bien patronner moi-meme, hisoire de ne pas dépenser mon argent dans un design aussi basique et pour pratiquer un peu mes connaissances que je risque fort d'oublier sinon !

Je suis assez contente de mon programme car je pense sincèrement porter avec plaisir toutes les pièces que je projette de coudre. Ce qui ne m'empêchera pas de coudre quelques cousettes "sucreries" à côté, parce que j'en ai terriblement besoin... ou juste pour le plaisir !