Je sais, je sais, cet article est à peine commencé que je vous vois déjà les sourcils froncés devant votre écran, vous interrogeant sur ma santé mentale et surtout me capacité à me situer dans le temps réel : je vous présente mon projet de janvier en février en la nommant "jupe de mai". Tout va bien. Surtout je vous explique que tout ceci, les dates etc. ne sont que des faits alternatifs, en vrai de vrai, voici ma jupe de Janvier, oubliez tout le reste (un calendrier, la réalité toussa toussa c'est tant subjectif...) moi je vous dit que c'est janvier, J.A.N.V.I.E.R.

Ceinture_jupe de mai

Présentation : un basique incontournable

Ce modèle est extrait du livre de Charlotte Auzou "Ma garde-robe à coudre pour toute l'année". Autant je n'avais pas vraiment été convaincue par les deux premier opus du même auteur, que je jugeais un peu trop simplistes (= traduisez : "Bubu m'avait déjà fourni les patrons basiques équivalents), autant j'ai eu un véritable coup de coeur à la sortie de celui-ci : une vraie pépite à avoir dans sa patronthèque ! La créatrice présente une tenue à coudre par mois, soit 26 modèles (dont accessoires) à coudre au total : 6 robes, 4 jupes, 4 hauts dont 1 chemise, 1 pantalon, 1 veste, 1 manteau, 1 sweat, 1 pyjama, 3 sacs et 3 accessoires. Ce que j'aime particulièrement : on ne s'étend pas en blabla couture inutile et on rentre directement dans le vif du sujet : les patrons et leur réalisations. Le livre compte tout de même quelques fiches techniques pratiques et récapitulatives à la fin.

Capsule2017_jupe

La jupe que je vous présente fait donc partie de la tenue du mois de mai, d'où son nom hautement original. Je rappelle que dans l'hémisphère Sud, les saisons sont inversées : chez moi c'est donc chaleurs étouffantes entrecoupéees de pluies tropicales (qui vous laissent sans électricité pendant quelques heures). C'est un modèle assez simple de jupe froncée, aux pans boutonnées sur le devant. Ce que j'adore chez elle, c'est ce qu'elle m'inspire plus ce qu'elle est réellement : elle m'évoque le printemps, le soleil qui revient avec la nature qui fleurit, les balades à bicyclettes avec les cheveux au vent, le cheveux des oiseux, l'herbes fraîchement coupée qui appelle à laisser ses chaussures sur le côtés. Cette jupe, c'est l'expression du bonheur à l'état pur ! Avec un petit style "à la française" qui ne gâche rien.

Jupe_collection2017

En plus, pas de prise de tête sur le matos : 1,20 de tissu, 6 boutons à recouvrir et un peu de thermocollant, autrement dit, le bonheur est à portée de toutes les bourses. Et must du must : pas de prise de tête en décalcage de patron : une fois que vous avez la ceinture, il ne vous reste plus qu'à tracer vos rectangles. Du bonheur je vou dit, et ça, ce n'est pas un fait alternatif

Jupe de mai

Réalisation et essayage : simple is so chic

Pas grand chose à dire sur la réalisation, taille 38, qui s'est déroulée sans accroc ni découd-vite : c'est pour dire la tranquillité de la chose. Un petit projet tranquillou-gilou qui fait du bien lorsqu'on sort d'un projet marathon aux presque 30 travaux d'Hercule.

charlotte Auzou_jupe   Details jupe

Outre les faits alternatifs (qui en vrai, hein, ne sont que de purs mensonge éhontés), parfois notre perception de la réalité est légèremment tronquée. On pourrait croire par exemple que nous vivons dans un monde extrëment violent, pire qu'avant et pourtant les chiffres démontrent totalement le contraire (même s'il y a encore trop de violence à mon goût). Et en loccurrence, cette incarnation du bonheur tissuesque m'a complètement aveuglée au moment de penser aux points potentiellement négatifs niveau confort de cette jupe. Et il y en a un, pourtant de taille, qui pourrait vous couper la respiration sur votre vélo, vous faire arrêter aux chips pour votre pique-nique gargantuesque, étouffer vos fous-rires sous peine de devenir bleue pour manque de ventilation : je nomme la ceinture-potentiellement-saucissonage-de-taille. Et oui, c'est du simple tissu entoilé sans aucun élastique. Autrement dit, vous avez interët à avoir la taille fine. C'est un détail que j'avais légèremment occultée lorsque je me suis décidée à porter ma jupe pour la première fois le 29 janvier dernier (quand je vous dit que j'avais terminé cette jupe en janvier). C'était dimanche et c'était le "cha de bébé" d'une amie (qui se traduit textuellement en "thé du bébé" mais qui se réfère au baby-shower américain) et surtout, il y avait bien de choses délicieuses à manger. Le côté négatif de la chose c'est que je n'ai pas pu me goinffrer. le côté positif, c'est que je suis passée pour une nana extrêmement bien éduquée, qui ne se jette pas sur toute nourriture passant non loin de sa portée.

Jupe_Charlotte Auzou

Pour résumer cette jupe de mai-de-janvier, ce n'est pas une réalisation que je porterai lors de mes jours de boulot, car elle ne se prête pas trop au style professionnel, en revanche, je la porterai avec plaisir les week-end, lorsque'il s'agira d'aller batifoler dans l'herbe fraîche avec le dernier joël Dicker. Parce que le bonheure réside dans les choses simples.

Jupe Mai - Charlotte Auzou