J'ai eu peur ! J'ai cru que j'avais perdu mon blog ! son electrocardiogramme était tout plat, tel un pneu dégonflé qui ne vous menèra plus nul part, et puis ouf, un faible petit "bip" s'est fait entendre. Son pouls est faible, mais il survit. La bagarre est rude avec ses concurrents les frères FB et IG, de vrais excités qui bipent plusieurs fois par jour. A côté de ces sprinters de l'image, petit blog est un lent. Ca coure un marathon en marchant, pour mieux apprécier les sensations et le paysage. De toute manière il arrivera bien à destination... un jour... alors pourquoi se presser ? Du coup j'ai voulu en profiter pour mesurer le coeur de mon rythme couture. Gloups, à peine branché, la machine s'est affolée : de véritables montagnes russes !! Ca commence en haute altitude avec un ensemble spécial bébé (petit jean, petit tee-shirt et petite chemise), puis ma robe de mariée (une belladone trèèèèèès modifiée), puis des basiques indispensables : trop top, jupe 1001 perles, kimono nénuphar et blouse hoya et puis... ma machine a été empaquetée dans un carton pour faire le chemin inverse d'il y a 4 ans : retour en France ! A ce moment, la courbe couture est devenue aussi plate qu'un lac sans vagues... Il a fallu un petit moment pour s'installer, récupérer nos affaires et reprendre un nouveau rythme : c'est reparti !

02

La robe magnolia de la nouvelle collection de Deer and Doe fait parti de ce retour en fanfarre (cacophonie de biiiip cardiques quand j'ai vu cette petite merveille) ! Cette année, à défaut de test, je participe à l'aventure en temps que revieweuse. Concrètement, cela veut dire que j'ai reçu le patron gratuitement, mais je suis totalement libre d'écrire ce que je veux dessus. 

La préparation

Les versions décolletées / manches et longueurs de jupes sont interchangeables entre elles, ce qui laisse pas mal de possibilités. Je suis partie pour la version B qui s'accorde plutôt bien à l'été indien correspondant au Sud de la France. Le fichier principal fait une trentaine de pages et celui des manches et décolleté B un peu moins d'une dizaine. L'espace est optimisé, ce que j'apprécie en termes d'économie de papier, mais les pièces ne se chevauchent pas. Les feuilles s'emboîtent parfaitement sans décalage.

01

Pour choisir mon tissu, j'ai aligné mes quelques rares coupons qui avaient un métrage supérieur aux 2 mètres, et je me suis arrêté sur un tissu géométrique acheté au Brésil. Le modèle demande un tissu assez souple, avec de préférence un joli tombé. Avec le recul, celui que j'ai choisi manque peut être de fluidité, mais mes pièces ne rentraient pas dans mon coupn de viscose (vous aurez vraiment besoin de 2m50, pas de tétris optimisationnel possible).

07

J'ai coupé le modèle en 36 poitrine - 36,5 taille et hanche (j'ai tracé un trait entre le 36 et le 38 en me fiant aux mesures du modèle fini). Sur certains modèle Deer and Doe je fais des SBA, sur d'autres je n'en fais pas. Ayant quelques changements physiques en cours, j'ai décidé de ne pas le faire cette fois-ci. Je n'ai donc pas apporté de modifications au patron original.

La couture

J'avoue que la phase la plus prise de tête a été celle du choix du tissu. Car la couture a été comme sur des roulettes, malgré (ou grâce, tout est question de point de vue) à mes 3 seuls neurones qui se battent en duel pour rester réveillés dans cette période de fatigue intense. L'assemblage est logique et rapide, c'est un vrai bonheur ! Les pièces s'assemblent parfaitement (la marge de couture est toujours 1,5 cm). Le projet parfait lorsqu'on ne veut pas se prendre la tête mais qu'on souhaite un véritable effet boeuf !!

06

Mon avis final

Petite surprise à l'essayage final, alors qu'un rayon de soleil traversait la fenêtre pour venir se poser sur mon reflet du miroir... et éclairer au passage tous mes détails anatomiques ! Argh mon tissu est ultra transparent ! Comment est-ce possible ? (neurones 1, 2 et 3 au rapport ! Qu'est ce qui s'est passé les mecs ? Comment avez-vous pu laisser passer ça ?!). Bref, il est exclu de porter cette petite robe sans collant, il en va de l'intégrité de ma pudeur (et puis... je ne suis plus au Brésil !). Sinon, cette petite robe tombe bien ! Oui elle n'est pas très fluide et du coup les manches prennent un peu plus de volume, que sur le modèle de présentation, mais rien de choquant.

03

Sinon j'aime beaucoup ses petits détails, notamment le noeud au dos (j'ai déjà dit que j'adorais les noeuds ?). Elle est agréable à porter : on reste libre de nos mouvements et le décolleté reste bien en place ! J'imagine déjà une nouvelle version à manches longues pour l'hiver ! Cette fois, je choisirais un tissu bien fluide, genre un crèpe... sûrement fleuri... c'est le danger de coudre ce genre de petites robes, ça réveille l'électrocardiogramme qui se met à biper frénétiquement en en demandant plus !