C'est presque une tradition, chaque année, voire parfois plusieurs fois par an, Thread and Needles propose un concours créatif à sa communauté de couturières.

concoursArtCousu2

Inspirations n°1

Inspirations n°2

Inspirations n°3

Inspirations n°4

 

Une fois n'est pas coutume, j'ai écrit cet article au fur et à mesure afin de retranscrire également mon cheminement d'idées, comment j'ai failli me perdre, pourquoi mon vêtement final est tel qu'il est. J'ai trouvé le triptyque d'articles de la robe Mucha de Lili The Banyan Tree très enrichissant et très bien fait et je voulais partir un peu dans le même esprit (même si mon travail de recherche est beaucoup moins fourni)

Le thème de ce nouveau concours Art Cousu était de coudre un vêtement inspiré d'une oeuvre d'art ET portable au quotidien (exit les créations fantaisistes comme La Robe de Sissi Impératrice, le pantalon à ressort ou la jupe croissant...). Aussitôt, m'est venue à l'esprit l'oeuvre de Claude Monet Impression Soleil Levant :

impression--soleil-levant---claude-monet

Cette oeuvre est d'ailleurs le sujet de l'exposition "Impression Soleil Levant l'Histoire vraie du chef-d'oeuvre de Claude Monet" au musée Marmottan jusqu'au 15 janvier 2015.

Expo Impression soleil levant - Musée Marmottan

"Cette vue du port Havre dans les brumes, signée et datée en bas gauche « Claude Monet 72 », est exposée pour la première fois en 1874 dans les anciens ateliers de Nadar qui accueillent l'exposition de la Société anonyme des peintures, sculpteurs, graveurs. Désignée au livret sous le titre Impression, soleil levant, elle inspire au critique Louis Leroy, du journal satirique Le Charivari, le terme "impressionniste" qui désignera par la suite le groupe d'artistes réuni autour de Monet. Si le terme se diffuse rapidement, l'œuvre et son histoire sont peu à peu oubliées. En mai 1874, le collectionneur Ernest Hoschedé l'acquiert pour 800 francs. Le tableau est revendu quatre ans plus tard, 210 francs dans l'indifférence générale et sous le titre Impression, soleil couchant. Son propriétaire, le docteur Georges de Bellio, le  lègue à sa fille Victorine, qui en fait don au musée Marmottan en 1940.  Entre 1940 et 1959, l'œuvre apparaît encore dans les inventaires de l'institution – comme dans de nombreux ouvrages - sous le titre Impression ou Impression, soleil couchant. Elle n’y prend le titre d'Impression, soleil levant qu'en 1965. Dix ans plus tard, l'auteur du catalogue raisonné de l'œuvre de Monet, Daniel Wildenstein - faute de documents biographiques retraçant la vie de Monet en 1872, date l'œuvre du printemps 1873, date avérée d'un séjour de Monet en Normandie." [Extrait du site du Musée Marmottan"]

Ce tableau m'obsède depuis plusieurs années déjà et est sans doute la raison principale pourquoi l'Impressionisme est sûrement l'un de mes courants artistiques préférés dans l'Histoire. Je suis absolument subjuguée par la couleur de ce soleil, tout à fait hypnotisante dans l'ambiance brumeuse de ce port qui se réveille. On dirait une photographie qui a su coucher sur toile un moment précis, celui de l'instant de grâce ou le monde est encore endormi ou tout est calme et paisible avant le commencement de l'agitation, du bruit, du mouvement... On entendrait presque le doux clapoti des vagues... Bien sûr, toute cette "ambiance" est très difficile, pour ne pas dire impossible à retranscrire sur un vêtement, mais je voulais m'attacher à deux choses en particulier :

- Les couleurs : notamment ce orange-rouge lumineux de ce magnifique soleil, et les autres couleurs de l'aube naissante, douces et pastels en bleu-gris

J'ai d'abord fait une palette de couleurs directement issues de l'image de mon tableau :

Palette de couleurs - Soleil levant - Monet

Et je les ai retravaillées en les déclinant pour arriver à des couleurs plus chaudes pour mon soleil, mon ciel et mes reflets. Voici donc ma palette finale : 

autre palette de couleurs

- Les reflets dans l'eau. Ahem, c'était une idée fixe qui ne me lâchait pas mais qui n'est pas l'une des plus aisées à reproduire... J'ai laissé mon esprit vagabonder, chauffer, passer du coq à l'âne... et finalement mes idées se sont mises en place toutes seules, presque naturellement : il me faudrait jouer avec des empiècements (et passepoil) et avec la matière du tissu et sa transparence (mousseline, dentelle...)

ART COUSU - Robe Soleil Levant

J'étais plutôt satisfaite de mon premier dessin sauf que pour la jupe, je voulais absolument jouer sur les surperpositions de tissus. Excepté qu'un très rapide tour dans un magasin (l'objectif princial était d'acheter du fil à 15 min de la fermeture...) et le surperposage de deux mousseline ne rendait absolument rien du tout de ce que j'espérais : il n'y avait aucun jeu de couleurs, juste la première couche restait prédominante. Aie, mon idée s'écroulait! 

A ce moment là, j'ai tout remis en question, mes idées se mélangeaient... Je voulais tellement bien faire que tout se juxtaposaient, devenait brouillon : "mes formes sont trop géométriques, trop abruptes, mon soleil au contraire devait être bien rond, et si j'intégrais d'une manière ou d'une autre les structures du port? C'est dommage d'oublier la barque..."  Bref, je commençais à être perdue... et mes nouveaux croquis partaient dans tous les sens :

ART COUSU - recherches soleil levant

Quand on est paumée, il vaut mieux revenir à l'essentiel et procéder par étapes.

Qu'est ce que le mouvement Impressioniste au fait? Manet dirait "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir". Les peintres avaient une manière particulière de percevoir la nature et leur sujet, non pas en essayant de rendre parfaitement l'ensemble des détails qui sont aperçus par l’œil, comme un appareil photo pourrait le faire , mais en mettant en exergue la surprise qu’elle suscite et son rayonnement. Ils privilégient ainsi l'"impression" instantanée plutôt que la construction de l'esprit.

Je devais donc rester sur mes premiers ressentis induits par l'oeuvre en elle-même : ses couleurs encore douces, la brume, le clapotis des vagues et les reflets qui jouent dans l'eau.

Je suis encore bloquée sur ma question de la jupe mais je me dis que la réponse s'imposerait d'elle même à l'étape technique du patronnage ou viendrait directement du tissu. Fini de cogiter, il est temps de passer à l'action!

Suite 2 : Patronage test et robe Copacabana

Suite et fin : la robe Soleil Levant