Oui, bon techniquement, c'est vrai que lorsqu'on regarde par la fenêtre et que l'on a la malchance - météorologiquement parlant - d'habiter du côté plus nord que sud, on se demande bien que peuvent encore venir faire des petites jambes bronzées par ici, à part avoir froid...

Ben voilà, les gambettes bronzées s'échauffent, se marchent sur les orteils, se tire dans les talons, se font des croches-pattes... Bref, c'est l'affrontement! Il s'agit ici de se faire arbitre d'une super bataille de chiffonières entre la très distinguée Madame Bubu et la créatrice indépendante Aime Comme Marie sur le thème : quel est le meilleur patron de mini-jupe? Allez Ouh on lance le battle :

Round 1 : Les patrons

Minis patrons

D'un côté, chez Aime Comme Marie, le patron est téléchargeable pour 4€. Ce qui implique également papier, imprimante, ciseaux et scotch... Mais en soi, j'ai vu puzzle plus difficile que celui là. Du côté de chez Madame Bubu, le patron est paru dans le numéro de juillet (6€ chez les bons libraires)... Le jeu est de pouvoir retrouver avec votre petit stabilo pour surligner les contours, votre patron caché et emmélé dans les autres. Version puzzle ou lignes mêlées, chacun des deux représente un petit défi avant découpe...

1 partout! Le battle promet d'être serré!

Round 2 : Parmenture vs Biais

biais vs parmenture

Le biais a l'extrême avantage de ne pas demander plus de tissu, ni surtout de vliesline - ce qui, lorsqu'on connaît mon profond amour pour mon fer à repasser, amène à comprendre ma réticence à enlever toutes ces toiles d'araignée qui entourent son sommeil paisible. Mais la parmenture offre quand même, à mon très humble avis, des finitions un peu plus soignées... Et permet de mettre une jolie étiquette!

La boule à épingle reste donc au centre

Round 3 : Fermeture : invisible vs super visible

visible ou invisible

Je n'ai jamais compris la soi-disante difficulté supplémentaire à coudre une fermeture invisible par rapport à une normale. Dans mes péripéties personnelles, j'ai d'ailleurs eu plus de mal avec la normale qui me donne toujours un petit coup de stess plutôt que l'invisible qui se coud pratiquement toute seule. Esthétiquement parlant, j'aime autant l'une que l'autre, qui donnent juste des styles différents...

Les minis ont beau se tirer dans les gambettes, le score reste à ex-aequo!

Round final : crash test de la mini en action

Et la mini portée, ça donne quoi?

Aime l'action en Mini

La mini de Aime comme Marie est vraiment mini... Du genre on reste debout en serrant les cuisses tout en souriant de toutes nos dents afin de détourner l'attention... En bref, pas très pratique cette petite chose qui n'est pas à sa longueur idéale, celle qui cache le principal tout en dévoilant un peu mais point trop n'en faut... Une mini un peu trop mini à mon goût...

Madame Bubu atteint déjà plus la longueur qui me permet de sortir sans trop rougir...

La Mini Bubu

Dans tous les cas, le port de la mini implique un minimum de prudence quant aux manoeuvres dites "sensibles" à savoir :

- s'assoir sur une chaise - le truc est de s'assoir en équilibre sur une jambe pendant que l'autre se croise imperceptiblement sauvegardant ainsi votre honneur

- s'assoir dans l'herbe - Gros warning rouge! deux solutions infaillibles à ce problème : s'assoir en tourbillonant en faisant tellement de poussière que vous en devenez invisible ou, un peu moins physique, détourner l'attention des possibles yeux inquisiteurs en vous trouvant soudainement captivée par un oiseau invisible dans le ciel.

- Ne parlons pas de vous baisser, ce mouvement est prohibé complètement, vous ne ramasserez donc que les objets se trouvant sur les étagères du haut - et qui ne nécessitent pas de monter sur une chaise - tout ce qui se trouve plus bas que votre taille, vous pouvez marcher dessus.

En bref, plutôt Aime comme Marie ou Madame Bubu, vous avez intérêt à aimer la position verticale...