Rappelez-vous, samdi dernier, le soleil est sorti, comme par miracle, de sa cachette où il se terrait jusqu'alors (d'ailleurs son escapade a été bien furtive...)

Hop, ni une ni deux, avant qu'il ne change d'avis et qu'une averse tropicale s'abatte soudain sur ma robette d'été, j'ai chaussé les tongs et suis partie à la recherche d'un coin d'herbe où poser mon paréo afin de profiter à fond de la chaleur et la lumière. Si j'étais un animal, je serai un chat, et je passerai mon temps étendue sur le capot chauffé des voitures (ah le kiffe total!)

Je ne sais comment, mes tongs m'ont menée, sur le chemin du parc aux lumières, à passer devant une mercerie où mes yeux sont restés accrochés sur une énorme pelote en matière bizarre. Qu'est ce que c'est que ce truc?? Ma curiosité piquée à vif, j'ai voulu palper l'objet en question. Et là, sans trop savoir comment (mais je soupçonne fortement être passée par l'étape carte bleue entre deux), je me suis retrouvée à nouveau dans la rue avec 2 pelotes de Zpagetti Hooked et un crochet n°10 à paillettes dans le sac avec le paréo.

 Pour celles qui ne me croyaient pas - LE crochet à paillettes Ouais je sais vous voulez le même harf harf

Qu'est ce donc que ces pelotes de zpagetti, qui sont énormes et loin de ressembler à de la laine de mouton? A son origine, une créatrice néérlandaise qui regrettait le gachis de bandes de tissus inutilisées dans les usines textiles. En 2008, elle recycle ces bandes en les transformant en un fil jersey 92% coton et 8% élasthanne. Création et développement durable : j'adhère! Depuis cette année, Hooked s'est associé à DMC pour distribuer ces pelottes de Trapilho sous le nom de zpagetti en France.

Les pelotes géantes - ou trapilho - ou Zpagetti La "vraie" pelote de fausse laine et le cadavre après l'effort

Le trapilho, on n'est pas obligé de l'acheter, on peut aussi le fabriquer grâce au tuto de Sew&Laine. Attention, on ne pique pas tous les tee-shirts de l'Homme, le mois de juin n'est pas si chaud que ça pour qu'il se promène torse nu, alors autant vous prévenir, il va râler.

Plusieurs heures de soleil et une douche pluvieuse plus loin, me voici donc le trapilho dans une main, le crochet dans l'autre, en train d'essayer de déchiffrer et mettre en oeuvre le tuto de la panière en Trapilho de By Mimosette.

Et là... c'est le casse-tête!

Un vra casse-tête chinois : on a beau le retourner dans tous les sens, la solution ne nous apparaît toujours pas limpide... ni même un peu floue.

Je recommence 5 fois ma base, qui gondole, qui ressemble à un gruyère, ensuite à un hexagone... je termine au final par un beau rond... avec un gros trou en son centre... Bon il y a eu pire, du moins que je ne peux pas passer la main au travers...

Une interrogation : "Rang 7 : 1 maille en l'air et Piquer dans le brin arrière de la maille précédente". Bon, moi ça  me fait donc un point, pas un rang en entier... et c'est quoi le brin arrière?

Puis on monte la panière... Mille fois Argh!

Ca gondolait tellement qu'on aurait dit une feuille de papier sortant d'une baignade dans l'océan Atlantique. Aaah, il ne faut pas faire une maille en l'air à chaque fois! Démontage

On repart... pourquoi mon point il est plus joli à l'intérieur qu'à l'extérieur? Effectivement, l'hypothèse que je crochette à l'envers est une possibilité.

Aaaaargh!!!

Et puis, enfin, le produit final de cette surchauffe du cerveau et de moulinets du poignet droit tadaaaaaam!

panière casse-tête Une base sans gondoles mais avec un trou

Naaaan c'est pas un chaudron c'est une panière. Mettez-y du vôtre un peu.

Pour les anses, j'ai plutôt suivi le tuto de Crealididom Mais force est de constater que le résultat est un peu différent. au sien..

Whou les finitions

Oui c'est pas le même point de haut en bas : c'est fait EXPRES! c'est ma touche personnelle de style... Le courage me manquait de démonter encore une fois

Les points sont différents -c'est NORMAL jvous dis

Chaudron ou pas, mon trapilho crocheté a déjà trouvé son utilité et accueille mes soutiens gorges. Ils étaient habituellement rangés sagement dans une panière en osier, qui, malheureusement n'a plus beaucoup d'osier à présent pour les contenir... Mon chaudron magique a donc la belle mission d'éviter les attaques vicieuses de mes soutiens gorges qui me sautent inlassablement dessus chaque matin, dès que j'ouvre l'armoire.

Une panière en trapilho transformée en chaudron à Zpagetti, tout ceci ne serait pas arrivé si j'avais lu le crochet pour les ARCHI nuls...

 

Prochain projet traplihotesque : un beau tapis de bain. Avec un peu de persévérance, ça me donnera une belle serpillère toute neuve!